samedi 19 janvier 2013

Délice de noisettes enrichi de praslines broyées Mazet

Un tweet de Mamina annonçant une recette de cookies aux praslines broyées avait excité mes papilles. j'en avais justement sous la main qui attendaient la bonne occasion ... Préférant les scones, je me suis orientée vers ce type de gourmandise que j’ai décidé de cuisiner avec cet ingrédient.

Je suis partie d’une recette de Catherine Moreau publiée dans la collection 50 Best Scones & Shortbreads que je décidais d’adapter en employant du lait de noisettes Bjord, pour renforcer l’arôme praliné et en pensant aux personnes qui sont intolérantes au lactose.

Il était inutile de lutter : le résultat fut plus proche des cookies que des scones. Mais très bon, et c’est là le principal.

Chez Mazet les praslines sont broyées et ensachées hermétiquement, ce qui est bien pratique et qui permet en quelque sorte de « sauter » l’étape de confection du praslin. C’est toujours ça de gagné en terme de temps. Et le sachet se referme après usage si on n'a pas tout employé. D'ailleurs il me reste un demi sachet pour une autre expérience.

Je n’ai eu qu’à mélanger 60 grammes de cassonade avec 300 de farine, un sachet de levure et 90 grammes de beurre mou. J’ai versé 20 cl de lait de noisettes puis un demi sachet de praslines broyées. Je n’aurais peut-être pas dû prendre du beurre demi-sel, mettre plutôt 15 cl de lait et surtout, la poudre brune était-elle de la cassonade (dérivé de la canne à sucre)?

Je vous laisse juger sur photo. J’ai la fâcheuse manie de transvaser des restes dans des pots en verre en remettant leur étiquetage à plus tard, croyant que je me souviendrai du contenu. Et puis, comme l’écureuil, vient un jour où la mémoire me fait défaut. Il est possible que ce fut de la vergeoise (dérivé de la betterave sucrière).

Je pense que la différence de résultat est à imputer au lait de noisettes, dit Délice Noisette chez Bjorg. On peut le boire frais comme un lait parfumé . Son onctuosité m'a donné envie de l'employer comme du lait, mais j'aurais du me méfier de sa quantité de sucre( du sirop d'agave) et me limiter à 30 grammes de cassonade.

La pâte était un peu souple, pas loin d’être coulante. Impossible d’y découper des cercles de 3 centimètre d’épaisseur. J’ai utilisé un cercle pour donner malgré tout une forme ronde à ces gâteaux avant d’enfourner pour une cuisson de 20 minutes à 180°.

On entend si souvent dire qu’en pâtisserie c’est au gramme près que cela se joue. Alors à multiplier les changements il ne faut pas que je m’étonne d’obtenir un gâteau inattendu … qu’on jurerait préparé avec du miel et beaucoup de noisettes.
Je ne vais pas me plaindre, vue la quantité que j’ai croquée, histoire de vérifier que chaque exemplaire avait bien le même goût.
Avec le yaourt onctueux aux noisettes de Michel et Augustin l'accord est parfait. Ma fille a préféré en croquer avec un bol de chocolat chaud fait ... avec le délice noisettes et de la poudre chocolatée. C'est aussi très bien.

A vous de faire maintenant suivant votre envie.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés