mercredi 30 janvier 2013

Le livre qui sent bon de Soledad Bravi à l'Ecole des loisirs

Après le Petit Guilli, feuilleté mercredi dernier,  je poursuis les découvertes dans l'univers si vaste de la littérature de jeunesse avec le Livre qui sent bon, conçu par Soledad Bravi.

Ça commence par les roses, ça sent bon mais, tout de suite après, ça ne sent plus bon du tout avec les fauves. Heureusement, on va à la mer, qui sent bon, mais ensuite, il y a le camembert, qui, pour certains, sent vraiment mauvais !

On a le réflexe d'élever le livre à hauteur de son nez en espérant sentir quelque chose, mais non. 

Cet imagier est conçu pour les enfants à partir de 3 ans, mais je dirais même moins, et sans limitation  maximum.

J'ai adoré en tourner les pages. Chaque illustration surprend et apporte des informations complémentaires. Chaque double page ouvre sur un univers. Il sera disponible en librairie à partir du 5 avril et j'ai d'autant plus apprécié de le gouter en avant-première.
L'auteur a fait bien davantage que d'associer dessin et texte. Elle nous donne à réfléchir. C'est bien la preuve que toutes nos impressions sont dans la tête.
Les petits garçons sont autant interpelés que les petites filles. On se réjouit d'un livre qui soit égalitaire et qui donne tant envie de découvrir le monde. Tiens, vivement une averse pour vérifier l'affirmation de Soledad qui manifestement l'aime ... la pluie.
Soledad Bravi est née en 1965 à Paris. Elle est sortie diplômée de l’ESAG en 1988, et a commencé par être directrice artistique dans la publicité avant de revenir au dessin. Aujourd’hui elle est l'auteur de nombreux livres chez différents éditeurs (Gallimard, Seuil, Mila Editions, Ecole des loisirs) et dessine pour le magazine "Elle".

Le livre qui sent bon de Soledad Bravi, Ecole des loisirs, mars 2013

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)