lundi 11 avril 2016

Sauveur et fils Saison 1 de Marie-Aude Murail à l'Ecole des loisirs


(mise à jour 30 novembre 2016)

J'ai eu le bonheur d'avoir entre les mains le dernier livre de Marie-Aude Murail en version "épreuves avant correction". Théoriquement destiné à de jeunes lecteurs, ce livre m'a très vite passionné et ce fut une réelle contrainte de devoir attendre la date officielle de publication pour en parler.

Il faut comprendre le titre, Sauveur & Fils Saison 1, comme un pluriel car aucun des personnages n'est secondaire. Pour peu qu'on ait un peu "vécu", on a tous côtoyé des êtres qui ont ressenti les malaises que Sauveur Saint-Yves, psychologue clinicien, aide à se reconstruire si bien qu'on est tous un peu ses enfants.

Je devrais dire qu'on a tous un héros muralien qui sommeille en nous. Coline Ribue, qui est chargée des relations web pour l'Ecole des Loisirs, avait concocté un test de personnalité particulièrement réussi qu'elle a fait passer dans une bonne humeur très chaleureuse au cours d'une Soirée Bountyland à laquelle l'auteur fétiche de la maison a participé ... confortablement installée sur un divan, cela allait de soi.
Elle a accepté de se soumette elle aussi à l'exercice qui a révélé ... sans surprise ... qu'elle était identifiable à Sauveur. D'autres se reconnurent en Emilien, Nils Hazard, ou Simple.

Les romans de Marie-Aude occupent une place essentielle au sein de la maison d'édition, qu'elle revendique puissamment comme étant "la sienne" depuis trente ans en avertissant les mauvaises langues (mais il n'y en avait pas ce soir) qu'elle la défendrait bec et ongles si besoin était. c'est un auteur hors normes, de part l'ampleur de son oeuvre, de la variété des thématiques. Sa capacité à changer d'époque et de genre et à se remettre en question ne surprend plus.

Elle puise son inspiration dans un double terreau. Familial (elle conserve dans des boites des séries de correspondance et de carnets intimes) et sociétal (elle multiplie les rencontres en milieux scolaires de tous poils et c'est une geek scrutant internet pour étudier les maux de la jeunesse).

Adepte de la pédagogie de l'encouragement, elle décline dans son nouveau livre une sorte de psychologie positive. Elle aborde des sujets complexes comme la scarification, l'énurésie, la phobie scolaire, l'addiction aux jeux video ... Sauveur a un prénom prédestiné mais ce n'est pas le parfait papa idéal. Il est si attentif aux problèmes des autres qu'il a oublié son fils, 8 ans, menacé par un secret de famille. C'est déjà un héros auquel le lectorat croit avec force : n'a-t-on pas demandé à sa créatrice de communiquer son numéro de portable ?

Ayant vécu en Martinique, il a été commode à Marie-Aude de situer les origines de Sauveur et le métissage est une occasion de s'interroger sur la question de l'identité. la façon qu'on y a (encore) de hiérarchiser les couleurs de peau n'est pas un tabou.

La précision Saison 1 en laisse augurer d'autres. Marie-Aude est déjà au coeur de la 3 où elle s'attelle à y expliquer ce qu'est le transfert. Elle nous laisse deviner qu'il y aura aussi un pianiste borderline. On pourrait penser qu'écrire lui est facile. Et pourtant elle avait observé trois ans de silence après la publication, en août 2013 de 3000 façons de dire je t’aime, qui se situait dans le monde du théâtre.
Je me suis tue. Je suis partie à la recherche de ma famille. J'ai cru que je ne serai plus jamais auteur de jeunesse. Et puis je me suis replongée dans le journal intime de mes 16-17 ans que j'ai lu à des jeunes. Il y a beaucoup d'enfants malheureux. Mais j'ai toujours envie de croire. Ils font ch... à dire qu'on a pas le moral !
On retrouve la Marie-Aude passionnée et passionnante qui prend fait et cause pour les enfants qui souffrent, mais qui espèrent et qui ont envie (et tant besoin) de paroles.

On la sent militante : c'est toute une génération qui est dévastée par l'abus de sucre et le manque de sommeil. On peut la croire, étant donné le nombre d'écoles qu'elle visite, dans tous les quartiers possibles, quand elle prévient que ces deux aspects vont devenir des problèmes de santé majeur.

Elle ne condamne pas Internet mais la surexposition des enfants. Ce n'est pas par sadisme que Steeve Jobs avait restreint son accès à une demi-heure par jour, interdit le week-end et jamais autorisé dans la chambre à coucher ... de ses propres enfants. Internet est une fenêtre ouverte et a des retombées positives uniquement si on le considère comme un outil.

Marie-Aude est adepte de l'introspection, nous rappelant l'adage de Delphes et citant Freud : depuis que j'ai découvert l'inconscient je me trouve intéressant. Elle regrette qu'on ne travaille pas assez sur nous-mêmes. Qu'est-ce qu'on est distrait ! dit-elle non sans humour.
Elle excelle à pointer des vérités douloureuses avec le sourire. Oui les humains sont déjantés, mais les hamsters c'est pire ... et oui je sais que c'est un cochon d'Inde sur la couverture ...

Elle est réaliste, parfois pessimiste, en nous voulant nous faire croire que l'optimisme est une vue de l'esprit. Plus la soirée avance et plus on sent combien elle porte en elle le personnage de Sauveur qui, comme l'enseignante du livre, a la volonté de changer le monde, nous donnant à méditer une ultime citation, de Noam Chomsky l’optimisme est une stratégie pour la construction d’un meilleur futur. Si vous ne croyez pas en l’avenir vous serez encore moins enclin à agir et à prendre vos responsabilités pour l’améliorer.

Les vacances scolaires sont proches. Vous serez bien inspirés de glisser ce roman dans la valise de votre progéniture. Qu'il fasse beau ou qu'il pleuve ils en auront l'utilité ... et le plaisir.
Sauveur et fils Saison 1 de Marie-Aude Murail, Ecole des loisirs, à partir de 12 ans, en librairie le 13 avril 2016
Le livre a été couronné au Salon du Livre Jeunesse de Montreuil en recevant la Pépite 2016 France Télévisions catégorie "Grands". Le tome 2 sort ces jours ci en librairie. Le 3 vient d'être remis à l'éditeur ... et le 4 suivra car Marie-Aude y songe déjà.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés