Avignon 2019

Ayant vu plus d'une centaine de spectacles (entre le Festival d'Avignon, le Off et même celui qu'on appelle le If) il n'était pas possible de dédier un billet à chacun, ou sinon, pendant plus de trois mois, il n'aurait plus été question d'autre chose sur le blog.
Impossible par exemple d'attendre le 1er octobre pour publier des chroniques sur la rentrée littéraire !
J'ai décidé de rassembler tout ce qui concerne Avignon sur le mois de Juillet. Etant plus approfondis que ce que j'ai écrit régulièrement cet été sur la page Facebook A bride abattue ces articles sont très longs à écrire. Je m'aperçois en ce début de septembre, alors que je viens de mettre en ligne celui qui est daté du 14 juillet, que je prends trop de retard sur d'autres sujets dont il est important de ne pas différer davantage la parution. C'est pourquoi les chroniques avignonnaises, qui ont en quelque sorte valeur d'archive, vont désormais s'insérer rétroactivement.
Je vous invite donc à scroller régulièrement pour les lire ou à utiliser la catégorie "Avignon" pour les faire apparaître. Ou encore, et ce serait le plus efficace, à entrer votre adresse mail dans le rectangle blanc "Pour recevoir par mail ... etc".

jeudi 27 juin 2019

Tartines bressanes

Je croyais connaître ce fromage. Le Bresse bleu n’a pas été inventé hier et j’en ai déjà mangé bien entendu mais celui-là, est-ce à cause de sa cloche, est-ce à cause d’une autre formule, allez savoir toujours est-il que c’est un vrai bonheur en bouche.

Il s'appelle Suprême de Bresse Bleu et il ultra crémeux, avec des notes fruitées absolument addictives.

Le goûter c'est l'adopter !

S’il faut faire une comparaison je dirais qu’il m’a fait penser au gorgonzola cremoso, ce fromage italien qui allie à la fois la puissance du bleu et la douceur de la crème. J’ai eu donc envie d’aller encore plus loin en l’utilisant d’une façon très ludique très fraîche puisque nous sommes en période de canicule

Et comme à mon habitude j'ai imaginé des recettes rapides à mettre en oeuvre et que vous pourrez décliner avec les produits que vous aurez sous la main, surtout avec ce que vous aimez ...

Donc je vous donne juste le principe et faites vous ensuite plaisir en copiant ou en innovant. En hiver vous pourrez avoir envie de griller le pain mais en plein été ces trois recettes sont appréciables parce qu'elle ne nécessitent aucune cuisson supplémentaire.
Les tartines bressanes
Coupez quelques tranches d’un bon pain de campagne enrichi de graines, de noisettes, de fruits secs de muesli ou de tout autre produit que vous aimez.
Passez ces tranches dans le grille-pain pendant quelques instants.
Disposer sur une jolie assiette.
Tartinez de mascarpone (il me restait du mascarpone de Casa Azzurra que je n'avais pas eu le temps d'intégrer dans un tiramisu et j'ai découvert que cet ingrédient pouvait être magique ...).
Poser dessus des rondelles de tomates fraîches.
Puis utilisez quelques poivrons prélevés dans les bocaux que vous aurez faits selon la recette que je donnais il y a quelques jours .
Alternez les couleurs.
J’ai ajouté des petits dés de viande fumée moelleuse mais vous pouvez bien entendu vous en passer si vous êtes vegan.
Et enfin ces délicieuses graines de piment grillées que je conserve dans une huile d’olive depuis que j’ai rencontré le chef mexicain qui me les a fait découvrir (un bon poivre fera l'affaire).
Entre-temps vous n'aurez pas oublié quelques morceaux de Suprême de Bresse Bleu.

La toute simple salade de pain et de Suprême de Bleu
Il me restait du pain, un bon pain de campagne aux oignons qui datant de la veille et qui avait un peu ramolli. Je revenais du jardin où j'avais cup une salle croquante. il me restait une tomate juteuse, de la sauce d'une marinade de poivrons (mais plus de poivrons) et d'excellents olives de Kalamata. Cela m'a inspiré une salade en mélangeant le tout.
Le pain doit être coupé en gros dés, et il est préférable d'attendre une demi-heure avant de servir pour qu'il s'imprègne de la sauce. C'est purement un délice, et il n'est pas nécessaire d'ajouter des herbes, mais c'est envisageable.
La panade de la canicule
Le concept est poussé à l'extrême.
Des tranches de pain de seigle aux noisettes sont déposées dans une assiette un peu creuse (compter deux par personne).
On arrose des tomates mixées (j'ai pris celle qui me restait d'une eau tomatée, rien ne se perd ...) ou de gaspacho.
On dépose dessus des tranches (ou des morceaux) de Suprême de Bresse Bleu.
Quelques lamelles de poivron.
Quelques feuilles de basilic frais.
On déguste à la cuillère presque instantanément (mais on peut préparer et mettre au frais avant de servir).
Ce nouveau Suprême est commercialisé avec une DLC de 3 semaines. D'après l'étiquette il devient plus crémeux avec le temps, son goût est plus intense mais il reste fruité. Il était excellent comme je l'ai mentionné alors que je l'ai reçu avec une DLC maximale. Je ne l'ai gardé que deux jours. Je ne peux donc rien confirmer de l'évolution annoncée. Par contre j'ai trouvé el système de cloche refermante vraiment pratique, surtout quand on a connu le Bresse Bleu enveloppé dans du papier.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)