samedi 11 avril 2020

Le moelleux au chocolat (sans oeufs) de Cyril Lignac

Nous sommes vite devenus des fidèles de Tous en cuisine, l'émission de quasi télé-réalité (puisque les recettes sont réalisées en direct) conçue et animée par Cyril Lignac sur M6.

Après le Wacky cake, j'avais tout de même envie d'un gâteau au chocolat plus "qualitatif". Et dès que je pourrai me procurer des oeufs je reviendrai à des recettes plus riches, et plus gourmandes aussi, par voie de conséquence.

Ce moelleux a été proposé aux téléspectateurs le 6 avril (pour ceux d'entre vous qui souhaiteraient la visionner en replay, c'est encore possible).

Voilà un gâteau plutôt amusant à réaliser parce qu’on peut tout mélanger dans un blender, évidemment si on est pas soi-même en train d’animer une émission de télévision parce que c’est bruyant.

Il est recommandé de préparer en amont les "pesées". Elles sont faciles à mémoriser puisque tout est à 100 grammes, et je les rappelle en fin d'article.
Il est utile à connaitre quand, comme en ce moment, il est difficile de trouver des œufs, ou si on a oublié d’en acheter.

On verse directement dans le blender les amandes (quand elles sont entières, elle dégageront davantage d’arôme). Je n’avais que de la poudre, cela a fait l’affaire. On mixe avec le chocolat. Ça a tendance à compacter alors il faut secouer l’appareil comme le fait Jérôme Anthony, le fidèle complice de Cyril, en écoutant Cotton Eye Joe de Rednex. Je vous parie que cette musique va devenir culte. Where did you come from, where did you go ?  interroge le chanteur ... De Nancy pourrait lui répondre Jérôme.

Étant soucieuse de maintenir mon blender en bon état, j’utilise plutôt une maryse pour racler les parois régulièrement avant de recommencer à mixer. On ajoute le beurre pommade (il est capital qu’il soit mou, mais pas fondu) puis le sucre et une pointe de fleur de sel si on aime ce petit goût sauf bien entendu si les amandes sont salées.
Puis on verse le lait pour détendre la pâte. Et enfin la farine que pour ma part je tamise systématiquement. J'ai ajouté un peu de cacao amer parce que mon chocolat n'était pas assez puissant en cacao. Ceux qui aiment pourront aussi mettre de la cannelle ou de la fève Tonka.
Si on n'utilise le blender que pour réduire amandes et chocolat en poudre on peut mélanger ensuite les ingrédients au fouet à la main dans un saladier.

Il ne sera pas démontable, donc peu importe la forme du moule. On ne le servira pas en portions, mais à la cuillère. On peut néanmoins utiliser des moules individuels. On verse la pâte dans le ou les moule(s) beurré(s). Cyril préconise d'y poser ensuite une feuille de papier sulfurisé qu'il chiffonne auparavant pour qu'elle adhère parfaitement au moule. Je ne vois pas l'intérêt de beurrer alors. Par contre j'ai ma technique pour découper le papier dans les coins avant de replier les morceaux de manière à former des angles bien droits, et sans plis.
On le cuit dans un four préchauffé à 190°C thermostat 6/7, pendant 17 minutes.

Comme j'ai utilisé mon mini four, dépourvu de thermostat, j'ai un peu fait au pif. Le gâteau, sans être trop cuit à mon goût, n'était pas aussi mou que celui du chef pâtissier. Je n'aurais pas pu, comme lui, le servir à la cuillère.
Il a formé des sortes de quenelles à la sortie du four qu'il a déposées dans une assiette. Cyril le recommande avec une compotée de framboises obtenue avec des fruits mixés avec un jus de citron, sans un gramme de sucre. Pour ma part j’attendrai la saison.
On pourrait l'accompagner ds fruits rafraîchis ou de la glace vanille.
Mon gâteau n’était pas franchement coulant. Il était du coup parfaitement démoulable. J’ai pu en faire de beaux morceaux, et même le lendemain le découper en carrés pour el servir avec une confiture de fraises et de cédrat.


Les ingrédients pour 4 personnes :
100 g de chocolat noir
100 g de sucre
100 g d’amandes entières sans peau (blanchies) ou noisettes ou noix de pécan
100 g de beurre doux
100 g de farine
10 cl de lait entier ou 100 grammes
beurre et farine pour le moule
1 pincée de sel fin

Les ustensiles :
1 blendeur ou 1 robot-coupe (ou 1 saladier et 1 fouet)
1 moule à gâteau carré en céramique ou autre
1 feuille de papier sulfurisé
1 pinceau
1 grande cuillère ou 1 spatule

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)