vendredi 26 juin 2020

Julia Paris, portrait d'une jeune auteure-interprète, productrice qui Fugue en Italie

Elle est jeune, jolie, cumule les talents qui émergent au cours d’une conversation fluide ... et qui laisse ses interlocuteurs sous le charme.

Sa chanson de l’été s’appelle Fugue en Italie. Elle l’a sortie fin avril 2020 et déclinée en plusieurs langues. Comme on aimerait partir en sa compagnie ! La situation est romantique, c’est tout ce dont on a envie en ce moment.

Julia Paris semble douce, calme, paisible. Preuve qu’on peut être posée et hyperactive. Elle a l’esprit d’entreprise de ces tempéraments courageux ne voulant renoncer à aucun de leurs dons. C’est sans doute surtout aussi le résultat d’une éducation attentive, dans une famille où les enfants étaient considérés dès leur plus jeune âge comme des adultes en devenir. Rien de mieux pour acquérir l’indispensable confiance en soi qui permet ensuite d'oser tout.

Ajoutez une formation rigoureuse notamment à la Maison d'Education de la Légion d'Honneur, du Lycée Louis le Grand et à Sciences Po Saint Germain-en-Laye, endroit idéal pour apprendre à structurer sa pensée, acquérir une méthodologie de travail, et intégrer des systèmes. Cette jeune fille qui aurait pu s'investir dans une carrière classique mais son inclinaison pour l'écriture et probablement une volonté de conserver sa liberté de pensée -mais ce n'est que mon avis- l'a poussée sur la voie artistique.

Je vais bien entendu vous raconter son parcours artistique, lequel est déjà brillant, mais pour vous mettre dans l'ambiance je vous suggère d'écouter quelques notes de sa dernière chanson parce que Fugue en Italie est à la fois romantique et légère comme les belles histoires estivales. Elle distille une sorte d'insouciance et apporte la bouffée d’oxygène qui nous a tant manqué pendant le confinement. Cette chanson le fait en douceur et sans ostentation. C'est sans doute le secret qui explique l'envie de l'écouter en boucle... et de faire nous aussi notre valise sur un (petit) coup de tête.


Vous trouverez la chanson en version originale française sur toutes les plateformes de musique, You tube, Amazon, Music Apple, Deezer, Spotify, et Google Play. Des versions sous-titrées en anglais, italien, espagnol, japonais et arabe sont également disponibles sur le site de l'artiste.

A partir du 15 juillet, et toujours sur le site officiel de Julia, elle sera aussi écoutable en italien sur des paroles adaptées par Margherita Oscuro. Le tournage du clip n'aura lieu ni à Capri ni à Portofino mais dans la cour intérieure de l'Hôtel de l'Abbaye, 10 rue Cassette 75006 Paris. Vous y découvrirez Julia en robe rouge, parmi des amis, chantant accompagnée par le musicien compositeur du titre, Yacine.

L'ambiance sera radicalement différente de celle de la video qui, Covid oblige, a été réalisée en motion design durant le confinement. Néanmoins il ne faudrait pas croire qu'elle a été "bricolée", bien au contraire.  Et je peux déjà vous dire qu'elle prépare une version remixée avec une orchestration plus conséquente. 
Le single a été porté à l’image par les graphistes Marie Kawczynski (qui a assuré la direction artistique, les illustrations et l'animation 2D) avec Antoine Chassin au montage. Et c'est encore Marie Kawczynski qui a conçu la pochette. Le travail de cette artiste est un heureux compromis entre originalité et codes du rétro. à partir du story-board d'un tournage qui aurait dû avoir lieu dans le Sud de la France avec un comédien mais qui a été annulé à cause du Covid.
La musique est signée par Yacine Azeggagh, un auteur et compositeur qui travaille pour de nombreux artistes français et internationaux (Claire Richards, Lena Meyer, Chimène Badi, Igit…), qui avait composé deux titres pour l'EP de Julia sorti en janvier dernier, Tous les deux et J'y arriverai.


Ce n’est pas une ritournelle parce que le compositeur a effectué un travail rythmique particulier et surtout parce que les paroles ne sont pas chantées sur le temps. On n’est pas variétoche comme le souligne Julia  en souriant.

Fugue en Italie n'est donc pas sa première chanson et vous remarquerez d'autres titres sur les sites de streaming.

Julia ne cache pas sa date de naissance, le 29 août 1996 à Paris. En 2010, alors qu'elle est encore à l'école de la Légion et qu'elle n'a que 14 ans, elle se lance dans l'écriture d'un livre, en anglais,  sur la période américaine d'Edith Piaf dont elle protège les droits en s'inscrivant à la SACEM. Elle y sera la plus jeune parolière jamais inscrite (et compte aujourd’hui dans son répertoire plusieurs centaines de compositions originales).

Elle reprend le projet deux ans plus tard et le présente "naturellement" à Hugues Vassal puisqu'il est le spécialiste du sujet. Celui qui sera un des co-fondateurs de l'agence Gamma a été le photographe attitré de la chanteuse et a publié six ouvrages sur Edith Piaf. Il approuve l'intention de Julia de faire un music-hall sur la Môme qui devait être produit par le Cirque du Soleil à Las Vegas.
Il faudra patienter encore trois ans avant qu'il ne se concrétise dans une structure montée pour l'occasion, une association loi 1901, le Manège de Piaf. Sans pour autant lâcher ses études, Julia s'est attelée à la réécriture du scénario et d'une dizaine de chansons, a obtenu une licence d’entrepreneur de spectacle, établi de nombreux partenariats et réuni une équipe de professionnels mais surtout de jeunes, comme elle et en suivant la voie tracée par Edith qui toute sa vie a aidé de nouveaux talents.

Le spectacle est présenté en avril-mai 2017, lors de showcases produits par son association, joués à trois reprises à la Comédie et au Studio des Champs Elysées, 15 avenue Montaigne à Paris. C'est une comédie musicale, intergénérationnelle et internationale, mettant en scène de manière inédite la carrière franco-américaine d'Edith Piaf depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu'aux années 1960.
Mobilisant une quarantaine de professionnels, dont 18 comédiens, cette production aura réuni lors de ses représentations pas moins de 900 spectateurs. De prestigieux partenaires tels que Vivendi, Chateau Roubine, La Redoute, Marthan Lorand, France Consults ou encore XL Airways l'ont soutenue et ont fait partie de cette belle réussite. Julia, qui oeuvre en coulisses, rencontre à ce moment là plusieurs personnalités pour chercher des parrains et marraines. Parmi eux, un acteur exceptionnel, Alain Delon, avec qui elle entreprend une relation épistolaire avant de recroiser sa route très vite. 
Elle intègre les ateliers d'écriture de Claude Lemesle en octobre de la même année et travaille très vite en collaboration avec des artistes du label Universal Music, ce qui aboutira notamment à l’écriture de deux titres, Je pars et Avance enregistrés par Chimène Badi en Avril 2019. Elle est aussi intervenue sur les albums de Louane et Arcadian.

Cette année 2019 compte dans la vie de Julia qui réussit avec douceur le tour de force de faire revenir Alain Delon dans un studio d'enregistrement. Il a choisi parmi la dizaine de textes qu'elle a écrits à son intention,  Je n’aime que toi qu'il va dire, sur une musique composée et jouée au piano par Rick Allison, le collaborateur de Johnny Hallyday, Lara Fabian, Patrick Bruel et Chimène Badi. L'enregistrement est diffusé juste après le festival de Cannes où le comédien reçut une palme d'honneur qui fit polémique. On entend dans le clip publié sur YouTube, sa voix familière, en équilibre délicat entre déclamation et murmure.

L'envie était-elle déjà enfouie dans le coeur de Julia ? Toujours est-il qu'entendre ce monstre sacré lui a donné l'envie d'écrire pour elle et de chanter ses propres textes. Elle aurait pu se tourner vers Universal mais le label ne signant plus de nouveaux auteurs, elle a choisi de défendre ses textes autrement ... par elle-même ... tout simplement pourrait-on dire. Voilà pourquoi elle créé en octobre 2019 sa société d'édition et de production musicales qu'elle appelle, et cela semble évident quand on la connait, "Productions Liberté®".

C'est donc sous son propre label qu'elle a préparé son premier EP éponyme en tant qu'auteur/interprète. Comportant quatre titres exclusivement en français il a été dévoilé dans son intégralité le 20 janvier dernier, et fut très vite suivi de Fugue en Italie tandis que la jeune femme planche toujours sur la sortie de son premier album prévu pour septembre 2020, composé uniquement de nouvelles chansons françaises car telle est (aussi) sa caractéristique et qui portera ses valeurs autour du voyage, de l'amour et de l'amitié.

Julia n'a aucune peur des mots ni de la page blanche. L'échec ne l'effraie pas. Au pire, on aura essayé, telle pourrait être sa devise. Elle écrit d'abord les textes et les donnera à Yacine pour qu'il compose les musiques.

Ses références musicales sont ancrées dans les années 60–70 qui ont été marquées par les formidables duos produits par les Carpentier à la télévision. Ses modèles sont les grandes icônes de la chanson française dont elle chantait les chansons avec ses parents. Ce sont Joe Dassin, Sacha Distel, Claude François, ... Coté femmes elle aime Dalida, loue l'élégance et la "french touch" de Françoise Hardy, comme la pétillante France Gall  dans sa période Berger mais elle admire aussi ...Clara Luciani. Car Julia n'est pas une passéiste mais quelqu'un qui avance toujours.

On peut croire qu'elle va maintenant s'épanouir quelque temps dans le domaine de la musique. Je ne vois aucune limite à sa progression mais je me doute que le monde du spectacle va lui ouvrir de nouvelles portes. Il est donc difficile d'imaginer quels territoires elle explorera alors. Très probablement la scène où elle aurait pu déjà être si la crise sanitaire n'avait pas tout enrayé.

Julia a l'habitude de voir loin, et dit en souriant que seul "The sky is a limit". Surprenant mais encore une fois logique.

J'ai oublié de vous dire que Julia était aussi Safety Pilot depuis qu’elle a 18 ans. Elle compte plus de 500 heures de vol sur des jets Citation II SP et des King Air 200. Plusieurs missions, dont certaines pour l’ONG AMREF Flying Doctor, qui aide 9 millions de personnes chaque année, et auprès de laquelle elle s'est engagée en janvier 2019 pour convoyer, en tant que co-pilote, un jet aménagé pour les évacuations sanitaires à Nairobi, Kenya.

Suivons la fugue italienne et prenons d'ores et déjà rendez-vous pour retrouver en septembre cette blonde intelligente, auteure-interprète, productrice et metteuse en scène, initiée aux affaires, et ... si sympathique.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)