mardi 2 juin 2020

Les petits palmiers de Cyril Lignac

Inutile de préparer des pesées pour faire ces petits palmiers à la mode de Cyril Lignac.

Prévoyez une pâte à tarte pour une vingtaine de pièces. Du sucre en poudre (le cuisinier préconise 50 grammes mais je suis certaine d'en avoir utilisé moins), et un soupçon de cannelle ... sauf si vos convives n'aiment pas.

Je trouve dommage peut-être de prendre de la pâte feuilletée ronde, car tous les palmiers ne seront pas de taille identique (cf photo de l'avant-dernière étape du pliage). Disons alors qu'il y en aura pour tous les appétits.

Voilà en tout cas de quoi optimiser un dessert qui aurait été trop simple avec quelques fraises du jardin et une boule de glace. Ce sera tout aussi bien pour agrémenter un thé ou un café.

Il suffit de dérouler la pâte (bien froide) et de la saupoudrer de sucre et de cannelle en faisant bien pénétrer avec la main.

Je me suis souvenue juste à temps qu'une de mes amies  à qui le dessert était destiné déteste la cannelle et je n'en ai donc mis que sur une face et sur un tiers de celle-ci.

Théoriquement on sucre et "cannellise" recto verso.

Une fois prochaine je crois que j'aurai envie d'ajouter des fruits secs ou des pralines hachés ...

La seule chose un peu pénible est de devoir se laver les mains entre chaque étape, le port de gants aurait été judicieux.

Toute la difficulté, très relative, est de plier de l'extérieur vers l'intérieur en faisant le plus de plis possible et en s'organisant pour n'avoir plus qu'à rapprocher les derniers à la fin.

Dans l'idéal il faut au moins 3 plis de chaque coté avant de rejoindre les deux derniers.
Ensuite on coupe des tranches d'un doigt d'épaisseur et on les modèle un peu avant de les poser sur la feuille sulfurisée qui enveloppait la pâte (rien ne se perd). Inutile de beurrer ou d'ajouter quoi que ce soit. Cyril a retiré les entames mais on peut les cuire et se les réserver même s'ils ne sont pas parfaits.

On enfourne pour 15-20 minutes à 180°. C'est la présence de sucre qui donne cet aspect caramélisé. Et la cannelle renforce la couleur aussi. On laisse refroidir sur une grille à la sortie du four.
On pourrait tout aussi bien former des escargots. Mais ce ne serait plus des palmiers. La méthode est également envisageable pour réaliser des biscuits apéritifs avec alors un formage râpé, du sésame ...

Avez-vous noté que le pliage n'était pas rigoureusement symétrique ? Avec 4 d'un coté et 3 de l'autre ? Une fois cuit ... rien ne se remarque. Donc inutile de marquer le milieu de la pâte pour être égalitaire.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)