dimanche 21 juin 2020

De l'amour, exposition prolongée jusqu'au 27 septembre au Palais de la découverte

Quel sujet plus universel que l’amour ?

Moteur tout-puissant de tant d’histoires et pourtant mystérieux, l'amour semble particulièrement difficile à cerner. Et pourtant le Palais de la découverte se risque à en donner une définition rigoureuse aux visiteurs de l'exposition De l'amour.

Programmée jusqu'au 30 août elle est prolongée jusqu'au 27 septembre, et questionne cet énigmatique sentiment en s'appuyant sur des travaux scientifiques et artistiques.

L'établissement propose d'y répondre en proposant des expériences dans deux espaces. D'abord la galerie des attachements où l'on trouve une définition assez juste me semble-t-il de l'amour : ce serait la fusion instable de sentiments d'amitié, de désir et de passion.

Là où le français n'utilise que le terme "amour", le grec utilise quatre mots : érōs, le désir, la passion charnelle ; storgê, l’amour familial ; agapē, l’amour désintéressé et philía, l’amitié, le lien social. Derrière la simplicité de ces définitions se cache donc un concept qui ne se résume ni au sexe, ni à la camaraderie, ni à l’amitié, ni à la générosité. D'où le choix d'une approche par quatre entrées afin de percer un peu plus ce mystère et de découvrir les dernières recherches scientifiques (les sciences affectives) sur l'amour.

Plusieurs personnalités donnent leur point de vue. Celui du neuropsychiatre Boris Cyrulnik, célèbre notamment pour avoir formalisé les conditions de la résilience insiste sur le fait que s'il y a bien entendu du plaisir à être aimé et à aimer il y a aussi de la sécurité. Voilà sans doute pourquoi une relation est dite toxique dès lors que la sécurité en est absente.
L'amour est une émotion et un sentiment qui se manifeste en pratiques. Autrement dit pas d'amour sans expression. Cela peut passer par le don de son corps mais ce n'est pas du tout la preuve unique. Des mots, des objets, une confidence, une déclaration, le don de son temps, le partage de son cercle d'amis, ... en sont d'autres. Et surtout l'amour se nourrit de réciprocité.

Avec, en creux, le manque, le chagrin, la jalousie ...

L'exposition alterne avec des ateliers didactiques où l'on apprend des choses. Le palmarès des lieux de rencontre en France entre 2005 et 2013 indique que près d'une rencontre sur 4 se produit dans le cadre professionnel (on se dit que les personnes sans emploi ont tout de suite un handicap). Les soirées entre amis et l'espace public arrivent ensuite pour chacun un peu plus de 12%. Les sites de rencontres ne pèsent que pour 8, 5% ce qui est peu par rapport à ce que l'on s'imagine spontanément.

Bien entendu ces données sont antérieures à la crise sanitaire et il est probable que les ratios vont s'inverser, surtout avec les pratiques de télé-travail.

L'exposition n'élude pas la question du consentement et interroge pourquoi tu n'as pas dit non en fournissant quelques pistes : la sidération traumatique, la dissociation psychique, une sorte de réaction vitale s'accompagnant d'un "débranchement" du cerveau.

Plusieurs expressions sont décortiquées pour le public. Je découvre que "séparer la locomotive du train" signifie le renoncement au plaisir charnel.

Comme à leur habitude, les équipes du Palais ont conçu des exercices et des tests. L’affection, l’attachement, la sexualité et l’empathie sont véhiculés par les mêmes molécules, déclenchent la sécrétion des mêmes hormones et empruntent les mêmes circuits neuronaux.

Vous allez pouvoir mesurer votre degré d'empathie. Vous saurez si vous êtes plus ou moins perméable aux émotions d'autrui. Préparez-vous au pire, qui serait d'apprendre que vous êtes psychopathe ou autiste .. quoique on peut douter qu'un autiste ose faire le test.

L'exposition n'occulte pas le domaine de la sexualité tout en démontrant qu'elle est le résultat d'une construction.

Voilà donc une exposition inattendue et poétique à découvrir à partir de 15 ans, dans plusieurs langues, en français, anglais et espagnol, parce qu'après tout il n'est pas interdit de cumuler les apprentissages.
De l'amour
Au Palais de la découverte jusqu'au 27 septembre 2020
Avenue Franklin Delano Roosevelt - 75008 Paris - Tél : 33 (0)1 56 43 20 20
Il est prudent de se renseigner sur les conditions d'accueil et de billetterie en lien avec la crise sanitaire.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)