mardi 6 juillet 2021

Notre dernier voyage par Jean-Philippe Renaud au Transversal au Festival d’Avignon 2021

Hier, à 17 heures, avait lieu au Transversal une série d’avant-premières parmi lesquelles j’ai pu voir l’hommage à Bernard Giraudeau, comédien, écrivain, explorateur qu’interprète Jean-Philippe Renaud.

Intitulé Notre dernier voyage, le spectacle est construit d’après les romans Les dames de nage et Cher amour, enrichis de textes de Laure Renaud.

Bernard Giraudeau est décédé le 17 juillet 2010, et le spectacle a été créé dans ce même théâtre en 2020, pour le 10e anniversaire de la mort du comédien, mais il n'a pas été joué, et a été reporté à 2021. On peut donc parler de création, car il est joué cette année pour la première fois au Festival Off. Il y a uniquement eu quelques dates confidentielles en octobre pendant la semaine d'art au Transversal.

Le spectateur est invité à suivre l’acteur dans ses explorations géographiques là où le soleil se lève pour des hommes qui ont le même souci de vivre que lui. La mise en scène de Marc Tourneboeuf navigue entre l’hôpital, où le comédien doit régulièrement revenir et les continents qu’il continue de sillonner.

Il met l’accent sur la manière dont la maladie a exacerbé le désir d’écrire et de voyager différemment, le plus humainement possible, en s’appuyant sur un ultime amour, celui que Bernard Giraudeau partagera avec celle qui, pudiquement, n’est désigné que par la première lettre de son nom.
Jean-Philippe Renaud est complètement au service de ce travail de mémoire, jusqu’à la dernière très belle image qui libère l’âme du grand aventurier.

Cet article est un extrait de la publication intitulée « Avant-premières au festival Off d’Avignon vues le 6 juillet 2021 ».

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)