mercredi 14 juillet 2021

L'Odyssée d'un acteur à l’Alchimique Circus pour le Festival d’Avignon Off 2021

Jamais je n’ai autant apprécié de disposer d’une bicyclette pour la durée du festival. Je prends la direction l’île de la Barthelasse pour passer la journée avec la troupe de l’Alchimique Circus qui est installée au Kabarouf, Chemin des Canotiers. Et à cette heure ci il est trop tôt pour prendre la navette fluviale (gratuite, il faut le souligner).

Implantée à Annecy dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, L'Alchimique propose des spectacles de cirque et de théâtre sur des thématiques lucides, en prise avec notre temps, mais sans perdre pour autant sa part d'enfance et d'émerveillement.

Il est dirigé par Clément Victor. Cet ancien du Cours Florent et de L'Ecole Supérieure d'Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg (TNS) a déjà un parcours long comme le bras. Il a travaillé avec les plus grands mais il garde une simplicité et une bienveillance sans bornes qui se ressentent quand on passe un moment en sa compagnie.

C’est autour de l’éblouissant projet phare CeQuiNousLie, véritable feu d’artifice circassien, qui pour autant prend à bras le corps les thématiques d’aujourd’hui qui nous tiennent à coeur : écologie, égalité femme-homme, solidarité, réalisation de soi et sens du commun… qu’il a choisi de décliner d’autres spectacles tout aussi pertinents et originaux, auxquels s’ajoutent trois spectacles invités (dont je n’ai pu voir que celui qui retrace la vie de Frida Kahlo).
Place au théâtre sous le chapiteau avec L’Odyssée d’un acteur, un seul en scène d’une heure trente, ode d’amour au théâtre, qui lève le voile sur le travail de l’ombre des comédiens. Ecrit et mis en scène par Clément Victor il met en lumière toutes les subtilités de jeu de Benoit Asnoune-Delbort.

Tout acteur rêve de jouer une telle partition et de laisser une trace comparable à celle de Philippe Caubère, …ou d’Eva Rami qui avait remporté un immense succès à la Condition des soies en 2019. Benoit Asnoune-Delbort est un instrument dont Clément Victor révèle toutes les nuances de jeu en lui offrant un répertoire très large, allant de David Leon (Un jour nous serons humains), à Alexandre Nikolaïevitch Ostrovski, Heiner Muller (Ciment), Peter Handke (Par les villages), en passant par le célèbre monologue d’Hamlet de Shakespeare. Il est prodigieux dans l’extrait du film Série noire avec Patrick Dewaere.
On suit le jeune homme, passionné inlassable, tenter plusieurs fois tenter sa chance en passant le concours d’entrée des meilleures écoles de théâtre. Aucune péripétie ne l’arrête. Il s’obstine à vouloir travailler les grands textes alors que sa mère l’aurait bien vu dans un Molière.

Il nous fait partager toutes ses péripéties, et dont surtout à comprendre comment s’exerce le travail sur de grandes scènes classiques et contemporaines. Il lève le voile sur l'art véritable de l'acteur et mérite amplement que des metteurs en scène traversent le Rhône pour venir le voir « jouer » comme on dit dans le métier. Son humilité n’a d’égal que la générosité de son talent. L’entente avec Clément Victor (ci-dessous à gauche) est de celle dont rêvent tous les artistes.

Article extrait d’une publication intitulée "Avignon le 14 juillet aux Brunes et à l’Alchimique Circus". 

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)