Publications prochaines :

Comme promis les 70 articles des spectacles vus aux festivals d'Avignon In, Off et If ont été publiés (mois de juillet). Ont suivies les critiques de la rentrée littéraire (mois d'août). Le rythme de publication a repris un rythme normal à partir de septembre avec l'alternance culturelle/culinaire habituelle.

lundi 26 juillet 2021

Déjeuner au Splash, un des bistrots parisiens pas parisiens

 La Famille des Bistrots Pas Parisiens conçus par Hakim Gaouaoui a de drôles de noms : Saperlipopette (à Puteaux), Bistro de Paris (à Colombes), Là-Haut et Macaille (à Suresnes), Ma Cocotte, Sapristi (à Reuil-Malmaison), Perlin Tatin et Splash. Ils ont tous pour élément fédérateur la promesse de s’y sentir bien et d’y manger bien.

Je l’avais déjà expérimentée au Saperlipopette. Je l’ai vérifiée aujourd’hui au Splash, à Asnières-sur-Seine, à deux pas du célèbre et non moins original Cimetière des Chiens.

Il ne faut pas se fier aux noms fantaisistes des établissements. Je connais leur fondateur depuis 2014. Cet enfant de Suresnes, livreur de pizza à 18 ans, commis, barman, directeur de salle et désormais patron est resté attentif, toujours fourmillant d’idées nouvelles qu'il a la puissance de les mettre en œuvre, avec humour et humanité, deux de ses valeurs phares, avec le travail évidement.

De plus, il dégage sympathie et respect immédiats. Le sérieux est de rigueur même si les seules choses qui sont prises au sérieux sont le client, le service et la cuisine. Et le personnel est aux petits soins pour chacun. Les employés sont jeunes, mais promus à un avenir pour peu qu’ils aient eux aussi envie de suivre les traces de leur patron.

Au Splash il y aurait des idées de déco à retenir. Je m'attarderai sur le cadre après avoir parlé de la cuisine car c’est tout de même avant tout pour ce qui est dans l’assiette qu’on y vient.

Le choix de la table est laissé à l'appréciation du client, intérieur ou terrasse, ou même entre deux.
 
Le menu s’articule autour d’une triple proposition d’entrées, plats et desserts avec en parallèle une carte de viandes grillés à l’extérieur.

Je devrais plutôt parler de « premier plat » avec le Ceviche de daurade (recommandé avec un verre d'AOC Petit Chablis, Domaine de Malandes) ou les Tomates Burratina (avec AOP Côte de Provence, Château St Maur). Les tomates-cerises ont été marinées au xérès, et sont accompagnées de burratina, huile d'olive, crème de parmesan et de pesto basilic, avec quelques morceaux de focaccia.
Quant aux Encornets, ils sont croustillants et fondants tout à la fois, sur une piperade au chorizo et jambon de truie, et des petits légumes acidulés et basilic. La maison prévoit un verre de Mâcon, AOC Domaine Vergisson Laroche. 
 
Mais je dois dire que l'AOC Morgon, Côte de Py, Mommessin a convenu à l'ensemble du repas.
Le choix de plat est logique entre poisson et viande. Il y a un Filet de bar cuit sur la peau, aubergines rôties, caponata et salade de fenouil. Ou un Thon mi cuit mariné au balsamique, quart de romaine, légumes grillés, olives assaisonnés avec une vinaigrette au miel et pickles de légumes est un pur délice, qui plus est servi généreusement.
 
Il est recommandé avec un Pinot Noir, AOC Domaine Denis Père et Fils qui peut tout aussi bien s'accorder avec le Suprême de volaille rôti (Origine France), condiment d'oignons caramélisés, champignons, abricots, amandes, jus de volaille et fine purée de pomme de terre à l'huile fumée.
J'ai adoré la tendreté de la viande, la petite sauce et le gout fumé de la purée. Après cela un dessert n'est que pure gourmandise. Il y a de quoi hésiter encore entre un Chou et son craquelin, glace vanille, noisette craquante sauce caramel beurre salé. Ou bien un Fraisier, revu façon Financier amande, confit fraise passion, fromage blanc allégé, sorbet fraise, fraise fraîche et basilic. J'ai opté pour le Baba imbibé de sirop et de rhum, crème citron jaune, segments d'agrumes frais, sorbet citron vert, menthe fraiche, zeste de citron vert et rhum.
 
Quand on est au moins deux personnes et qu'on apprécie la viande grillée au brasero (ci-dessous) on aimera la Côte de boeuf (origine Ecosse), sauce béarnaise, quart de romaine croquante vinaigrette miel et frites, le Filet de boeuf (Origine France, environ 450 grammes), sauce au poivre, légumes grillés et frites.le Carré d'agneau mariné au romarin, légumes grillés au brasero, sauce chermoula, coriandre et cumin, ou encore le Secreto de porc ibérique, laque soja et câpres, légumes grillés.
Le Bar, à la structure de bois foncé nous immerge directement dans un espace des plus dépaysants et procure un certain air de vacances, surtout en ce mois de juillet.
Le décor est un mélange de bois brut d'ambiance coloniale, de mobilier en rotin et d'éléments empruntés aux années Art déco à l'intérieur …
… et il est carrément d'inspiration californienne en extérieur.
La piscine fait envie mais il n'y a, c'est à vérifier, que le patron qui y aura plongé le jour de l'inauguration.
Il aime l'eau et les bateaux. A tel point qu'il a prévu un salon Riva.
 
Et aussi une péniche privatisable quelques heures.
Les jardins se succèdent en plusieurs dénivelés jusqu'en bordure de Seine.
Attention, les réservations se font uniquement sur le site quel que soit le restaurant où vous voulez aller.  Et si les photos semblent avoir été prises dans un cadre vide c'est uniquement par respect pour les personnes présentes, et croyez-moi elle étaient nombreuses.

Tous différents comme des frères et sœurs … on annonce de nouvelles naissances plus à l’ouest à Suresnes Mont-Valérien et La Défense, et plus tard Meudon, Saint-Cloud et Sèvres pour continuer à mettre le parisianisme à la portée de ceux qui résident et/ou travaillent autour de la capitale.
Splash - Port Van Gogh, 92600 Asnières-sur-Seine
Ouvert jusque 23:00
Téléphone : 01 47 98 30 45
Réservations: bistrot-splash.fr

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)