lundi 29 août 2011

Crème de maïs et Gâteau aux noix pour pique-nique jaune

Qu'apporter quand on s'est engagée à participer à un pique-nique "jaune" au parc Montsouris alors que les copines bloggeuses culinaires vont à la fête de Ganesh et qu'on aimerait bien être raccord ?

On élimine orange, ananas, abricot en se disant que d'autres y penseront. On cherche parmi les ingrédients de la "bonne" couleur et on se dit que maïs et curry devraient s'associer avec bonheur en tentant de se souvenir d'une version de soupe froide vue il y a un moment sur le magazine Saveurs.

Et bien commençons par une crème de maïs puisque cet ingrédient est de la couleur imposée. Le résultat sera d'un jaune pâlichon que l'adjonction de curcuma aurait dopé mais avec le risque de donner une désagréable amertume.

Pour la réussir il faudra éviter de craquer en épluchant 4 à 5 oignons, à les émincer et à les faire blondir dans une cuillère à soupe d'huile d'olive. Ensuite on versera deux petites boites de maïs en grains égouttés (environ 600 grammes) et deux cuillères à dessert de curry en poudre. A vous de choisir l'épice que vous aimez. Ce pourrait aussi bien être un curry des Philippines qu'un Madras, ou même un raz-el-hanout.

Après avoir laissé coloré une à deux minutes on ajoute une dose de bouillon (bœuf ou volaille, j'avais opté pour le bœuf) une boite de lait de coco et un volume d'eau équivalent (sauf si le bouillon est liquide), sel et poivre et laisser mijoter une dizaine de minutes.

Restera à passer au mixer. J'ai utilisé mon blender, mais honnêtement il ne blende pas assez même si personne ne s'est plaint des petites peaux de maïs qui subsistaient. Il est recommandé de servir très froid, mais la dégustation à chaud a fait considérablement baisser le niveau tant c'était bon.

Cette méthode présente l'intérêt de rendre le maïs parfaitement digeste.

Craignant que cette soupe glacée ne fasse pas l'unanimité je m'étais lancée une heure avant de partir dans la confection d'un dessert que je comptais sortir en joker. J'étais loin d'imaginer que ce serait une "tuerie" comme on le dit d'un plat qu'on adore alors qu'on est déjà totalement repu, et au-delà.

J'avais trouvé la recette parmi les 30 recettes culte d'Ilona Chovancova employant le lait concentré sucré, paru chez Marabout dans l'excellente collection les tout-petits. Vous pouvez la retrouver page 30 mais je vous indique ici la marche à suivre pour réussir ce gâteau aux noix.
Réduire en poudre des biscuits type petits-beurre et les mélanger à proportion de 100 grammes de poudre pour 50 de beurre et en tapisser le fond d'un moule, préalablement recouvert de papier sulfurisé (capital).

Répartir une couche de chocolat noir rapé grossièrement. Inutile de se compliquer la vie : il suffit de gratter avec un couteau à dents. Compter 150 grammes.

Puis une couche de noix de coco râpée. Cela ne pèse pas lourd : 70 grammes suffiront.

Puis des cerneaux de noix hachés grossièrement. Ne les achetez pas entières pour les casser ensuite ... Mon conseil, même si je radote, orientez-vous vers les épiceries de banlieue qui proposent des produits exotiques et achetez au kilo. C'est 4 à 5 fois moins cher que par sachets de 150 grammes en grande surface. Ou allez chez Detou rue Tiquetonne pour les parisiens.

On termine en versant une boite de lait concentré sucré (397 grammes). Admirez la précision, surtout que vous ne parviendrez pas à faire couler la totalité du produit. J'y ai versé le lendemain une tasse de café pour ne rien laisser perdre ... Enfournez à 180° pour 35 à 40 minutes.

On laisse refroidir. On coupe en petits morceaux. On saupoudre de sucre glace malgré les plaintes (tu crois pas que c'est assez sucré comme ça !) en expliquant que c'est juste pour faire joli.

On propose à la dégustation et on attend les commentaires : non ce ne sont pas des noix de pecan, non y'a pas de caramel, non pas de cannelle, non ce n'est pas un strudel ... mais au fait et si on ajoutait la prochaine fois une couche de carrés de pommes justes revenues un moment dans une poêle beurrée ...

Vous retrouverez bientôt sur le blog de Marie-Laure joliment intitulé ô délices toutes les photos et les recettes des plats des autres participants. Pour l'heure elle a mis en ligne celle de ses petits choux au citron.

On aurait du logiquement ensuite s'activer physiquement pour éliminer le trop perçu en calories. On a choisi une gymnastique intense mais intellectuelle avec force parties de Time's up consistant à découvrir un maximum de personnages célèbres en un temps limité au cours de 3 manches consécutives de plus en plus restrictives et d'autant plus drôles. Nous avons enchainé avec Dobble, un jeu d’observation et de rapidité dans lequel tous les joueurs jouent en même temps et qui nous a bien "énergisé".

Nous fumes tous contents de ces 24 èmes rencontres organisées en ce dernier dimanche d'août par ô délices dont l'emblème pourrait être cette réalisation d'un monsieur du même nom par la Reine Angélique des gâteaux rigolos.

Pour ceux et celles qui voudraient se lancer dans une recette culte sucrée, le choix est vaste, entre lait concentré, petit ourson guimauve ou petit beurre Lu à travers un cœur de poires façon Bourdaloue ou un cheesecake plus classique. Je les ai tous essayés et approuvés.

L'Authentique petit Ourson Guimauve, les 30 recettes culte, de Catherine Quévremont, photographies de Ilona Chovancova, collection les tout-petits de Marabout, 3, 50 €
Véritable petit beurre Lu - Les 30 recettes culte de Catherine Quevremont, collection Mini marabout, février 2011, 3,50 €
Lait condensé sucré, les 30 recettes culte, textes et photographies de Ilona Chovancova, collection les tout-petits de Marabout, 3, 50 €

1 commentaire:

Sébastien a dit…

OH MON DIEU !!! UN LIVRE DE RECETTES AU LAIT CONCENTRE SUCRE !!!
désolé pour les majuscules et les "pas d'accent", mais la majuscule s'imposait !!

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)