dimanche 7 août 2011

Encore un pique-nique à Bercy

C'est de tradition : les bloggeurs culinaires se retrouvent dans le Parc parisien de Bercy, toujours au même endroit, à l'invitation de Dorian puisque nous sommes le premier dimanche d'août.

Certains sont venus de loin, comme Appoline de Bruxelles. De très loin, comme Monique de Toulouse. Personnellement je revenais du Lot, et j'avais anticipé le soleil parisien en me protégeant d'un large chapeau fleuri, espérant que Philippe apprécierait le modèle ... puisque la dernière fois il avait photographié les plats et les cuisiniers(ères).

J'ai mis du temps à sortir l'appareil, ne voulant pas rivaliser avec Pupuce ou surtout Murielle. D'ailleurs je commence par le cadre car l'an prochain il faudra trouver un endroit plus propice au rassemblement : nous dépassons le nombre de 30 et il aurait fallu une autorisation préfectorale, rien de moins !

Et c'est sur la grande pelouse qu'il faudra se donner rendez-vous. J'y suis allée en repérage. L'endroit est bucolique, quoique dangereux à cette saison. Un acharné lançait un pavé dans un arbre pour gauler, je vous le donne en mille, d'énormes prunes qui chutaient à grand bruit.
Plus loin les massifs de fleurs sont échevelés avec une sauvagerie ordonnée.Restons dans les rails (le chemin de fer grâce auquel on acheminait les tonneaux des anciens chais est toujours repérable) et revenons au sujet.
Je vais lâchement attendre que de plus courageux que moi publient les recettes en me contentant de mettre à jour ce billet. Une fois n'est pas coutume. Les photos sont là pour faire patienter ceux qui n'ont pas fait le déplacement ou raviver les papilles de ceux qui furent présents.

On commencera par un échantillonnage de tentations salées, à déguster avec un gaspacho à l'ail et à l'amande. Et comme on m'a conseillé de recommencer en prenant le cliché par-dessus je vous mets les trois images possibles. Et on ne va pas lancer un concours pour choisir la meilleure !
On poursuit avec une salade de bœuf exotique et un cake au pesto et à la tomate.Enchainons avec un Saint Nectaire sur un pain aux graines à moins qu'un fort appétit ne pousse à tartiner un pain de maïs avec un fin pâté de foies de volailles. Passons au sucré avec l'embarras du choix. Jugez plutôt.Deux surprises ont attiré mon œil et réjoui mon palais.

D'abord un plat rectangulaire soit-disant peu appétissant et orphelin de nom qui est un entremet à base de tapioca cuit dans du lait, sucré de sirop de grenadine puis mélangé avec des litchis et des framboises (éclatées auparavant sur feu vif). Nous l'avons baptisé pudding de Saint Benoit avec Murielle dont la connaissance de l'Ile de la Réunion a été sollicitée. La ville de Saint Benoit y est réputé pour sa production de litchis à Noël.

C'est vraiment un dessert intéressant parce que vite fait, peu calorique et susceptible de réjouir les allergiques car le tapioca est tout simplement de la racine de manioc.

Suffit de le présenter plus artistiquement. Par exemple sous une "tombée" de fraises. Et si je leur ai laissé les queues c'est pour mieux les saisir avec les doigts.
Autre révélation avec cette gourmandise pour laquelle les canadiennes se pâment et qui nous avait été faite par Athalie, la fille talentueuse de Murielle. Comme elle ne veut pas révéler son savoir-faire je resterai muette mais ... je connais la marche à suivre.















Il y avait encore l'embarras du choix en terme de douceurs, soit en bouchées, soit en tarte plus classique.Et puis le pain de Gênes que j'avais spécialement réalisé en suivant scrupuleusement la recette que m'avait donné Fabien Vallos : 125 grammes de poudre d'amandes. Autant de sucre et de beurre fondu. Mais seulement 40 grammes de farine. Trois œufs, 1/2 sachet de levure, un trait d'eau-de-vie et une énorme rasade d'eau de fleur d'oranger.

A bientôt pour les liens vers tous les blogs et les recettes. Mention spéciale pour Pia qui nous a régalés au-delà du pique-nique en nous donnant de quoi re-gouter à palais reposé. Sans oublier Ae-je (et son adorable Colin de 5 mois) qui avait apporté son fameux barbecue.
Angélique et Clémence.
Brigitte, la créatrice du pudding de Saint-Benoit, et de quelques autres spécialités auvergnates.
Beaucoup d'autres que je n'ai pas photographiés comme Nathalie ou Claude, spécialiste en boissons.Et bien sur Murielle, appareil photo autour du cou ... Et Dorian, comment l'oublier ?
Pour ceux qui voudraient revenir l'édition de juillet, c'est .
Le pain de Gênes est présenté sur un plat à cake Appolia collection Saveurs couleur poivre gris.

5 commentaires:

la cocinera loca a dit…

Marie Claire bravo pour ta célérité et tes jolies photos (et la recette du Pain de Gênes). Ravie de t'avoir revue et à bientôt

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

je ne peux qu'applaudir comme Pia à ces photos, très réussies, merci aussi pour cette nouvelle recette de pain de gênes, délicieux, merci de la partager avec nous. Ravie de t'avoir rencontrée.

Murielle a dit…

Bravo pour ce compte-rendu.
Rapide et efficace !
Les 2 tranches du pain de gênes ont été dévorées hier soir...
Athalie a souri en lisant le passage à son sujet.
Bonne journée et merci pour ces belles photos.

Gredine a dit…

Les photos sont superbes, hormis le pudding - je le maintiens. Je retiendrai en plus le joli chapeau et la personne dessous.

marie-claire a dit…

Pas joli peut-être mais j'ai beaucoup aimé sa texture. j'ai essayé de lui sauver la mise en le présentant dans une coupe. C'est une recette à garder.
Et merci à tous pour les compliments ... trop gentils.

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)