jeudi 30 août 2012

Le roi des taupes

Il n'y a pas que les adultes à vivre la rentrée littéraire. Les jeunes lecteurs ont eux aussi droit à des nouveautés, dont la découverte ne nous est pas interdite, et je ne vais pas m'en priver.

L'auteur du Tigre de papier s'est décidé à écrire pour un public plus jeune. L'ouvrage est ultra mince mais dense comme une dissertation philosophique. Il ne faut pas se laisser abuser par les illustrations. Le fond est aussi présent que la forme.
Où est le roi des taupes ? Assoupi dans un hamac de brume au milieu des nuages ? Occupé à faire du rangement sur sa planète ? S’il fait chaud, il peut très bien s’être fait avaler par le poisson Robert, aux écailles transparentes comme des hublots. Mais s'il est vraiment le roi des taupes le monde souterrain est son royaume. Si vous l’y suivez, peut-être vous apprendra-t-il à mélanger les racines des plantes pour surprendre les jardiniers. De toute façon, c’est lui qui décide, puisqu’il est le roi.
On a le sentiment qu'Olivier Rolin s'est libéré de toutes les contraintes. Il s'en donne à coeur joie comme un bambin qui murmure "pipi caca" sous le nez de ses parents, histoire de voir l'effet produit.

Son humour est mordant. Ses phrases sont incisives et courtes. L'enfant qu'il érige en roi a un moral d'acier. Il abordera la rentrée sans se laisser abattre.

Le roi des taupes d'Olivier Rolin, illustré par Adrien  Albert
Collection Mouche, pour les 7 à 10 ans, Ecole des loisirs, parution le 30 Août 2012, 46 pages, 7,20 €

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)