mercredi 1 août 2012

Un riz cantonnais ... déstructuré

C'est les vacances ... je ne sais pas si je peux brandir cette excuse pour justifier la flemme de faire cuire les petits pois. Ou s'il est plus crédible que je vous dise qu'ils sont si bons crus que je ne vois pas l'intérêt de perdre du temps à les passer à la casserole.

Depuis ma visite au Quai Branly pour l'exposition les Séductions du Palais, visitable encore tout l'été, je vois "chinois" partout et j'ai envie de riz cantonnais. Une recette simple mais qui, à bien y réfléchir, est un peu chronophage et qui va salir beaucoup de vaisselle. Si nous étions dix à table je ne rechignerais pas à employer un fait-tout pour le riz, une grande casserole pour les légumes verts, une poêle pour les oeufs, et une planche à découper pour couper le jambon en petits dés.

La formule sera allégée pour un dîner en tête à tête avec moi-même. Le temps gagné sur la cuisson sera investi dans la présentation. Les baguettes s'imposent, et pas seulement pour faire joli. Je me suis souvenue qu'il faut manger lentement, non seulement pour améliorer la digestion mais aussi pour ressentir le sentiment de satiété avant d'avoir ingéré une trop abondante quantité de calories. Les baguettes sont un outil adéquat pour ralentir le rythme.

Bon appétit quand même !

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)