lundi 5 mai 2008

NANCY en Mai le Commerce aimable

Chroniques nancéennes numéro 5

Il n'y a pas que dans le Nord que les gens peuvent être aimables. Nancy en est un exemple frappant pour moi qui ai longtemps vécu à Orléans, une ville où les commerçants sont surnommés "les chiens d'Orléans". Tout un programme.

Alors, vous devez comprendre pourquoi je célèbre plusieurs boutiques. Je n'ai pas encore l'habitude d'être agréablement accueillie.

Il existe le concept de Commerce équitable. Il est temps de créer le label Commerce aimable.

Je profite de chacun de mes séjours à Nancy pour effectuer traditionnellement des achats dans quelques magasins que j'affectionne particulièrement. Mais en ce week-end prolongé de l'Ascension, pas de chance, elles sont nombreuses à s'être envolées mes petites commerçantes de charme comme la patronne de Deux aiguilles dans la cafetière ou celle du Panier d'Eglantine, ou encore les vendeuses des boutiques de perles que j'aime explorer. Ce sera pour une autre fois !

Cela va me donner l'occasion d'aller faire mes courses ailleurs. Comme ici, au 76 de la Grande Rue (tel : 03 83 32 16 97)


Je ne me souviens plus de ce que j'allais y chercher. Mais j'y ai trouvé beaucoup. A commencer par la gentillesse de Nicole qui me confie ses secrets de cuisine associés à chaque objet qu'elle présente. Ici tout est testé avant d'être mis en vente et quand Nicole a un doute c'est son mari Jean-François qui prend la relève. Je regrette de n'être que de passage, ce qui limite ma fidélité.

Parisiens, parisiennes, ne soyez pas jaloux : vous avez l'équivalent rue Montmartre avec Mora, au numéro 13 (tel : 01 45 08 19 24) ou La Bovida au numéro 36 (tel 01 42 36 09 99). Attendez-vous à y croiser Michel Blanc ou Pierre Arditi qui sont des clients réguliers. Et si vous avez besoin de produits alimentaires à prix de gros poussez quelques dizaines de mètres plus loin, au 58 rue Tiquetonne, et entrez chez Gérard Detou (tel : 01 42 36 54 67). C'est THE spécialiste en produits pour pâtissiers. J'y ai trouvé l'essence de bergamote que je n'avais pas pu me procurer à Nancy et qui m'était indispensable pour faire ... vous le saurez une autre fois ...

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)