vendredi 23 mai 2008

NANCY en MAI : rue Saint-Georges

Chronique nancéenne numéro 23 : une pharmacie qui donnerait presque envie d'être malade


C'est encore plus beau que sur la photo. A l'angle de la rue Saint-Georges et de la rue Saint-Dizier. Il s'agit de la pharmacie du Point Central. On doit les céramiques à René Ebel, dont l'atelier se trouvait à Paris, 47 rue de Paradis. Elles ont été réalisées début XX° siècle.

Difficile d'en apprendre davantage. Si ce n'est que cet artiste avait ses entrées dans le monde céleste puisqu'il a fait aussi les céramiques des murs de la boulangerie "Au Moulin de la Vierge", 105 rue Vercingétorix, dans le 14° arrondissement de Paris. Une adresse que je connais bien pour avoir habité à deux pas. Décidément que le monde est petit !

Je n'en sais pas plus, mais peut-être me transmettrez-vous des informations supplémentaires ...

2 commentaires:

philou a dit…

Bonjour,
Pas eu le temps ni le courage de chercher des informations sur cette pharmacie, mais voici une photo avec une lumière assez particulière:
http://kaoua.fr/2007/12/01/bleu-petant/
Sinon, je vois que Nancy est un centre d'intérêt commun. J'ai beaucoup aimé votre article sur la boulangerie et l'Alsace :)

marie-claire a dit…

C'est vrai que c'est vraiment bleu pétant !
Il y a sur votre site beaucoup de photos sympas. Je vais ajouter un lien vers celles qui concernent les 24 heures de Stan sur l'article du 28 mai.
Parce qu'elles le valent bien !
Bravo.

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)