vendredi 27 juillet 2012

Y'a de l'otage dans l'air à la Comédie des Trois Bornes

(mise à jour le 30 septembre 2012)
C'est le grand jour. Alex fera aujourd'hui sa première plaidoirie. Mais avant de partir, et selon son habitude, il va réveiller gentiment la miss qui partage son appartement. Il est grand temps : il est deux heures "pi m o'clock" comme le minaude Cyrielle qui n'a pas les yeux en face des trous. Le moins qu'on puisse juger c'est que c'est bien fâcheux dans son état.

Il ne fait aucun doute que la demoiselle accouchera avant la fin de la soirée. Avant cela les enchaînements de quiproquos et de situations abracadabrantes vont se succéder sans que l'on devine ce qui attend les 3 amis. Le spectateur est entrainé malgré lui sur beaucoup de fausses pistes et il est bien agréable d'être surpris en permanence.

Le rythme est soutenu et on n'a pas une seconde pour penser à autre chose que suivre le fil de cette comédie bien enlevée et ultra contemporaine. On y parle de blog, de You tube, de colocation, de parentalité, de soucis de voisinage.
Les trois jeunes gens essaient de mener leur barque en s'appuyant constamment sur l'aide de l'un des deux autres. Les acteurs sont formidables, chacun dans un registre différent. Rien d'étonnant à ce qu'ils sortent du théâtre lessivés. Alors que nous on affiche la pleine forme. Cela fait tellement de bien de rire !
Frank Duarte réussit une mise en scène qui ne faiblit jamais, dans un espace pourtant restreint, preuve que le talent ne se rencontre pas que dans les grandes salles des non moins grands boulevards. Il y a beaucoup de pièces qui sont jouées dans des théâtres plus connus et dont on ressort avec moins d'enthousiasme.

Les choix musicaux sont de belles références à l'univers cinématographique. La musique originale de Top gun, le film tourné avec Tom cruise en 1986, Take my breath awayest un support pour un blind-test lourd de conséquence.

La sarabande de Haendel (musique choisie par Stanley Kubrick pour Barry Lindon en 1975) soutient la plaidoirie tant attendue ... façon de parler.

C'est la cinquième pièce de Carambolage Production, que je découvre seulement maintenant. Je ne peux pas juger des précédentes mais cette comédie est "le" bon plan économique et sympa pour passer un excellent début de soirée avec vos amis. Parce que en prime, et spécialement pour vous lecteurs, vous pourrez bénéficier d'un tarif exceptionnel de 8 euros.

Pour cela envoyez un mail avec votre nom et le jour de réservation souhaité à l'adresse location@trois-bornes.com en précisant le mot de passe "A bride abattue" dans votre mail pour bénéficier de la réduction.

L'offre est valable jusqu'au samedi 18 août inclus. Profitez-en. C'est très rare que je fasse une telle annonce sur le blog mais je suis tellement certaine que personne ne le regrettera que je le fais avec plaisir. En raison de son succès, amplement mérité, le spectacle est prolongé jusqu'en janvier ... pour touts ceux qui ont besoin de rire en ces temps moroses !

Y'a de l'otage dans l'air, Comédie des Trois-Bornes, 32 Rue Trois Bornes, 75011 Paris, 01 40 21 03 64, Réservations : 01 43 57 68 29, Avec Alix Valroff, Pierre-Louis Jozan et Franck Duarte Texte et mise en scène : Franck Duarte. Carambolage Production 6, rue Oberkampf 75011 Paris

Du mercredi au samedi à 20 h 15
du 4 octobre 2012 au 5 janvier 2013 
spéciales les 24 et 31 décembre 2012

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)