lundi 21 décembre 2015

Un cocktail avec le calvados Père Malgoire et ses amuse-bouches

Comme je l'écrivais le 22 novembre dernier, le Salon du blog culinaire a été l'occasion de relever un défi autour des produits Père Magloire pour imaginer un cocktail et ses amuse-bouches.

C'est une maison que je connais assez bien puisque j'en avais visité les chais à Pont l'Evêque. Je ne me souviens plus comment cela s'est fait. Toujours est-il que je me suis retrouvée à faire équipe avec Romain alors que les duos de bloggeurs se constituaient comme Jacqueline (Les recettes de Jacre) et Anaïs (Anaïs cuisine), ou Christian (Ambiances Culinaires) et Lucie (Saladetkoi) qui gagneront la battle.

Nous avions à disposition plusieurs produits. Et nous avions eu l'occasion de faire quelques dégustations sur le stand Père Magloire.

Romain prétendait ne pas avoir d'inspiration pour les amuse-bouches. Par contre il avait envie de faire des mélanges qu'il me soumettait dès qu'il en était satisfait. Voilà comment nous nous sommes réparti les tâches.

Nous avons retenu le Calvados V.S.O.P. et le Pommeau que nous avons choisi d'associer à une crème de pêche et à de la limonade, dans l'esprit de proposer plutôt un long drink ... dans un joli verre conçu à cet effet et aux couleurs de la marque. Rappelez-vous malgré tout combien l'abus d'alcool est dangereux pour la santé et qu'il convient de consommer avec modération. Comme agitateur je lui ai suggéré une branche de romarin, en accord avec le coté estival du parasol gravé sur le verre, et si nous avons ajouté une tranche de citron vert c'est pour apporter davantage de fraicheur.

Un trait de crème de pêche suffit. Attention de ne pas avoir la main lourde. Ensuite on verse 2 cl de Calvados pour le double de Pommeau. On complète avec la limonade. Dans l'idéal, pour ne pas noyer le cocktail mais néanmoins le rafraichir on le prépare avec des glaçons et on filtre avant de servir. Je n'ai pas eu le réflexe d'utiliser la passoire spéciale du shaker que je venais d'obtenir après être passée par la salle de troc (heureuse initiative).

Nous voulions le servir "straight up", autrement dit sans glaçon. Mais nous avons eu un petit souci de timing. Il n'est pas possible au jury de déguster toutes les préparations à la bonne température. La boisson n'était plus assez fraiche. Par contre les amuse-bouches avaient refroidi. Ce sont des éléments à intégrer si vous voulez les servir à vos invités.

Des amuse-bouches ultra normands :
Outre des feuilles de brick, nous pouvions utiliser des produits dont la création a été pensée en association avec les Calvados Père Magloire, comme la Moutarde de Normandie au Calvados de la maison Toustain-Barville, une Confiture pommes, caramel au beurre salé et Calvados Père Magloire élaborée par la Cour d'Orgères, comme encore, venant du même confiturier, un chutney d'oignons jaunes, de pommes, de cranberries, de vinaigre de cidre et d'une pointe de Calvados Père Magloire, et un Foie Gras Entier de Canard au Calvados Père Magloire, de la Maison Sudreau qui a été récompensé par de nombreuses médailles au Concours Général Agricole de Paris. Les fromages normands comme le Livarot, le Pont l'Evêque de la fromagerie Graindorgeque je connais également, étaient bien entendu présents eux aussi.
Nous avons préparé des cigares au Pont l'Evêque et à la confiture, ainsi que des bonbons de foie gras au chutney, en ayant la main légère parce que ce ne sont pas des "entrées".
Nous nous sommes amusés à faire ces associations qui, au final, étaient très gourmandes, ce qui prouve qu'oser peut être payant. On nous a dit en "off" que ce plateau aurait pu gagner si nous avions eu la main plus légère avec la pêche.
L'association Pont l'Evêque et Calvados est inhabituelle mais très réussie et il est probable que je la proposerai dans le cadre du Cheese Day qui aura lieu Lundi 25 janvier 2016 au Pavillon Ledoyen à Paris. La manifestation sera ouverte aux professionnels comme au grand public.
Nous avons passé un bon moment avec l'équipe de Père Magloire et avec le Chef Jérôme Tassin que l'on ne remerciera jamais assez de  sa patience et de ses conseils.
Quelques informations complémentaires :
Le V.S.O.P. se démarque de la gamme par une sélection de cidres de pommes exclusivement récoltées dans le Pays d’Auge, terroir délimité couvrant à peine 6% de la Normandie. L’assemblage du V.S.O.P. est constitué de Calvados dont le plus jeune a vieillit au moins 4 ans en fûts de chêne. La typicité du sol apporte à la pomme, allié à une double distillation en alambics de cuivre à repasse, confère au V.S.O.P. richesse et longueur en bouche. 

Le Pommeau Père Magloire est le résultat d’un judicieux mariage de moût de pommes à cidres (plutôt des variétés de pommes riches en polyphénols) et de Calvados sélectionnés et vieillis en fûts de chêne. Le vieillissement optimal est de 3 ans en fûts de chêne (minimum 14 mois selon la Loi) pour apporter au Pommeau sa structure, sa longueur en bouche, sa richesse aromatique, son fondu, son équilibre des saveurs et sa couleur soutenue.

Sa couleur est ambre rouge tuilée. Au nez on sent un parfum de pommes cuites et très vite la présence de Calvados. A palais se dégage des arômes de Sucre d’orge avec des accents de fruits mûrs et de pruneaux presque confits.

Enfin la Fine V.S. Père Magloire a été spécialement relookée pour les fêtes de fin d'année en édition limitée.

Je précise enfin que les photos logotypées 750g sont de Sylvain Bertrand et je remercie Hélène pour les siennes.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés