dimanche 13 décembre 2015

Madame le lapin blanc de Gilles Bachelet au Seuil Jeunesse

Quelle idée astucieuse de croquer avec autant d'humour l'envers du décor des Aventures d'Alice au pays des merveilles en ayant choisi le lapin. A l'origine le livre de Lewis Carroll n'était pas destiné aux enfants.

Celui de Gilles Bachelet s'adresse à eux mais on peut, une nouvelle fois, inverser la situation. Je vous assure qu'un adulte y prendra beaucoup de plaisir. Il a glissé tellement de références que c'est un bonheur de le découvrir.

Je dois au Salon du Livre Jeunesse de Montreuil d'avoir eu l'occasion d'ouvrir ce bijou parce qu'Alice était le thème central de l'exposition cette année.

Je ne vais pas tout vous révéler, mais vous y croiserez non seulement les personnages d'Alice mais d'autres "références" en matière de littérature jeunesse comme une certaine Beatrix (Potter). J'y ai même trouvé le prénom de mon fils, pourtant pas très courant.

Ce n'est pas tout à fait un hasard si l'on voit surgir un Deux ou un Sept de Pique, un Cinq de Coeur ... Madame le Lapin blanc a beau chasser la poussière de la collection de montres de son mari il sera toujours en retard et aura du mal à ne pas oublier son anniversaire.
Elle a tant à faire avec sa nombreuse famille qu'il faut lui pardonner ce coup de fer malencontreux. Ses talents de couturière feront un miracle quelques pages plus loin.
Chaque page fourmille de détails adorables. Comme Sophie la girafe qui, même dans le monde des lapins demeure le jouet le plus populaire.
Les 100 façons d'accommoder les carottes méritent d'être détaillées. J'adore la Pièce montée du mariage de la carotte de mon chat (numéro 93).
Quant au chat du Cheshire il est bien entendu transparent et son museau porte le masque de son sourire narquois si caractéristique.
Les bestiaires de la Mare de larmes et celui du Pays des Merveilles peuplent une école très spéciale. Vous découvrirez pour votre propre plaisir (que je vous conseille tout de même vivement de partager avec une cohortes d'enfants ... sages ... ou qui le deviendront) une galerie de personnages retors et vous serez confronté au paradoxe, à l'absurde et au bizarre… C'est merveilleux !
Madame le lapin blanc de Gilles Bachelet au Seuil Jeunesse, octobre 2012

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés