mardi 31 mars 2020

La cuisine du confinement

Il faut en ce moment faire preuve d'inventivité pour ne pas se laisser abattre. Tout le monde, parait-il, retrouve un grand plaisir à cuisiner.

Pour ma part ce n'est pas nouveau mais comme je ne peux pas sortir faire les courses je suis tributaire de ce que je trouve (ou de ce que l'on m'amène), ce qui conduit à des associations inattendues.

Comme le riz rouge de Camargue (encore un fond de bocal) et du boudin blanc.

Les haricots plats apportent une touche de couleur et vous observerez que la perte est minimale depuis que je sais qu'il est idiot de l'équeuter des deux cotés.

En plus, c'est esthétique car il n'est pas question de sacrifier le visuel.
Pas davantage que le goût. Cette assiette n'est pas copieuse mais le sel à la truffe sublime la viande et les pommes de terre.
Coté dessert je m'étais lancée dans le Wacky Cake. C'était l'occasion ...

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)