jeudi 28 mai 2020

Les Mallorcas de Philo

Chacun son défi. Voici celui que je m'étais lancé en prévision du Top chef d'hier soir et que je vous raconte aujourd'hui.

Il consistait à m'approcher des Mallorcas dont Philo avait publié la recette sur son blog.

Je suis comme mon amie Philo. Je me mets des recettes sous le coude en me promettant de les réaliser un jour. Cette fois je n'ai pas différé parce, hasard ou nécessité, je suis parvenue à trouver l'ingrédient indispensable à cette (simple) recette : de la levure sèche.

J'ai donc pu me lancer dans la confection de ces pains de Majorque qui ne nécessite pas de pétrissage. Malgré leur nom, et c'est mon amie qui me l'a appris, ils sont originaires de Porto Rico. Leur avantage est d'être vraiment peu sucrés, surtout si comme moi on se dispense de la dernière étape consistant à les saupoudrer de sucre glace (lequel sucre est le plus sucré au monde).

Elle les recommande pour le petit-déjeuner ou pour le goûter mais je les ai directement appréciés en dessert, en accompagnement d'un fromage blanc à la menthe. Vous trouverez les proportions en fin de billet. Voici comment comment procéder :

D'abord on recouvre la levure sèche d'un peu d'eau tiède et on laisse reposer dans une coupelle environ 5 minutes jusqu'à ce qu'il soit mousseux.

On mélange dans un saladier le lait, le beurre fondu, le sucre, le sel, les jaunes d'oeuf et l'extrait de vanille puis on ajoute la levure. On remue au fouet jusqu'à ce que le tout soit homogène.

On ajoute ensuite la farine graduellement en mélangeant la pâte à la cuillère en boisson la spatule jusqu'à obtenir une grosse boule qui se détachera de la paroi. On couvre avec un torchon propre et on  laisse la pâte lever pendant 1h30.

Il faut alors la dégonfler (la malaxer quelques instants, sans pour autant la pétrir puisque c'est inutile). est venu le temps de l'abaisser au rouleau sur un plan de travail fariné, autant que ce peut en rectangle, sur une épaisseur de 3 mm. On badigeonnez ensuite la pâte de beurre fondu.
Vous remarquerez que j'ai utilisé une roulette dentelée pour alors la découper en bandes dans la plus grande longueur. Philo parvient à en faire une douzaines. les miennes sont irrégulières mais ce ne fut pas un désagrément car, une fois cuites, ces mallorcas satisferont différent appétits.

On roule chaque bande en spirale et on les dispose en les espaçant sur une plaque de cuisson chemisée ou une feuille spéciale d'Exopat comme la mienne. On couvre et on laisse lever pendant une nouvelle heure. Leur volume va sensiblement augmenter.
On préchauffe le four à 180° pour faire cuire les mallorcas pendant 12-18 minutes ou jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés. les saupoudrer de sucre glace après refroidissement les rend plus élégants mais ce n'est pas une étape que je retiens.
Les proportions qui figurent ci-dessous sont celles qui sont les plus pratiques mais je signale que ma dizaine de petits pains briochés a été obtenue avec un tiers de ces ingrédients. Si je ne m'avoue pas vaincue dans la réalisation de mon propre levain (malgré l'échec des derniers jours) je reconnais que la solution de la levure sèche est tout à fait acceptable pour donner à cette pâtisserie une odeur de levain plutôt satisfaisante.

Je les verrais bien une autre fois avec des brisures de pralines roses, des fruits confits ou des raisins secs ayant auparavant gonflé dans du rhum (en toute modération). Mais ne serais-je pas en train de réinventer le pain aux raisins ?

Ingrédients :
- 1 cuillère à soupe de levure sèche active
- 125 ml d'eau chaude tiède
- 180 ml de lait tiède
- 125 g de beurre fondu
- 65 g de sucre
- 2 pincées de sel
- 3 gros jaunes d'œufs
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- 600 g de farine
- 60 g de beurre fondu pour badigeonner la pâte (on peut en utiliser beaucoup moins en faisant le geste avec une maryse posée auparavant sur du beurre mou)
- Sucre glace pour saupoudrer (facultatif, de mon point de vue)

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)