mardi 22 septembre 2020

Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait, un film d'Emmanuel Mouret

On disait beaucoup de bien du film, Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait. Le résumé avait confirmé mon envie d'aller le voir.
Daphné, enceinte de trois mois, est en vacances à la campagne avec son compagnon François. Il doit s’absenter pour son travail elle se retrouve seule pour accueillir Maxime, son cousin qu’elle n’avait jamais rencontré. Pendant quatre jours, tandis qu’ils attendent le retour de François, Daphné et Maxime font petit à petit connaissance et se confient des récits de plus en plus intimes sur leurs histoires d’amour présente et passé…
On avait promis au public une sorte de vaudeville très amusant dans le décorticage des contradictions affectives à une réflexion sur la définition et les règles de l’amour.

J'adorais le titre, laissant présager des surprises. Malheureusement elles ne furent pas au rendez-vous puisque tout était prévisible.

Malgré un jeu d'acteurs auxquels je reconnais beaucoup de qualités, je me suis lassée des répétitions de situations, un peu à l'instar des Gymnopédies de Satie, un choix musical assez conventionnel pour un scénario qui se voudrait original en démontrant les thèses du philosophe René Girard, à propos de la théorie mimétique dans les relations amoureuses. Selon lui on ne désire s'approprier que ce qui est possédé par un autre, ce qui, dans la bouche des comédiens devient, en raccourci, on ne désire que le désir de l'autre, que l'on prend à tort pour de l'amour.

C'est sans doute vrai en théorie. La "solution" consistant à construire une relation durable sur des projets communs plutôt que sur un plaisir appelé à être éphémère est d'une grande banalité. Et le choix de la forme d'une comédie, à la frontière du vaudeville,  décrédibilise la démonstration. Reste l'interprétation magnifique d'Emilie Dequenne dans le rôle de Louise, mais sans doute précisément parce qu'elle n'est pas drôle, donc émouvante.

Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait, un film d'Emmanuel Mouret, sortie en salles le 16 septembre 2020
Avec Camélia Jordana, Niels Schneider, Vincent Macaigne, Emilie Dequenne

Mise à jour du 15 mars 2021 : Avec treize nominations pour les César 2021, le film égale le record de Cyrano de Bergerac. Il n'en reçoit cependant qu'un seul, celui de Meilleure actrice dans un second rôle pour Émilie Dequenne alors que Cyrano était reparti avec 10 statuettes.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)