lundi 8 janvier 2018

TeaTap, une découverte

Il était une fois trois copains partageant un grand intérêt pour la qualité produit et une alimentation saine qui ont décidé de créer en 2016 une entreprise de commercialisation de mélange de thés qu'ils ont baptisée Tea Tap.

François est un expert en vin, cuisine et en finances et cumule 16 ans d’expérience dans une chaîne populaire de micro brasserie artisanale. Richard a engrangé plus de 30 ans d'expérience dans l’industrie du thé. Il parcourt l’Asie à la recherche des meilleurs thés d’origine. C’est lui qui naturellement compose les mélanges. Quentin fait preuve d’un intérêt tout particulier pour les tendances culinaires. Il a 9 ans d’expérience dans le domaine brassicole et de la restauration. Le design est une de ses compétences particulières.

C'est lui que j'ai rencontré alors que je venais à la présentation d'une collection de prêt-à-porter. Le temps était plus que maussade et moi qui ne bois jamais de thé après 16 heures je n'ai pu résister à l'envie de goûter l'un d'entre eux (le choix fut difficile, tous développaient un parfum envoutant) en pensant qu'il allait me réchauffer. Dès la première gorgée j'ai su que j'allais modifier mes habitudes et réviser ma position sur les thés.

Tea Tap est une expression un peu étrange qui ne veut pas dire grand chose en français même si on associe tap à robinet ou à claquettes. On pourrait dire que ce sont des "agités du thé". En tout cas ils le font avec talent parce que les mariages de saveur sont très réussis.

Ils les poussent à l’infini pour offrir une gamme de saison, suivant les tendances du moment. Tous les produits sont 100% naturels, sans ingrédients artificiels, sans OGM et sans sucre ajouté, ce qui n’est pas courant sur le marché. Par exemple un thé "à la rose" contient effectivement des boutons de rose alors que certains concurrents se satisfont de quelques gouttes d’essence de rose. Certains des thés de la gamme sont même certifiés bio.
Ils ont retenu 8 couleurs vives pour distinguer les 8 catégories de thé : Blanc cassé pour le thé blanc, vert pour le thé vert, bleu pour le thé oolong, cuivre pour le thé noir, mauve pour le thé pu-erh, kaki pour le maté, orange pour le rooibos et jaune pour les infusions.

Sélectionnés avec attention et vigilance, les thés viennent d’Asie, les matés d’Amérique du Sud, les rooibos d’Afrique du Sud et les tisanes du monde entier.

Les thés blanc, vert, oolong, noir et pu-erh sont les plus connus. Ils proviennent de la plante camellia sinensis qui est une variété de camelia. On peut les trouver sous leur présentation traditionnelle, mais aussi, et c’est là une des forces de Tea Tap, sous forme de recettes, qui plus est uniques, composant une gamme qui s’enrichit sans cesse.

Le maté provient d’un arbuste d’Amérique latine aux bienfaits énergisants qui se rapprochent du café.

Le rooibos est issu d’un arbuste d’Afrique du Sud sans théine et ayant les mêmes antioxydants que le thé.

Pour ceux qui préfèrent les infusions, j’ai remarqué plusieurs propositions étonnantes comme la tarte à la rhubarbe ou le ginger beer bio. Cela donne envie de tester. Je ne peux parler que de ce que je connais. Ainsi, je vous dirai combien j'ai apprécié le Chai de Bombay bio, un thé noir, enrichi de vanille, gingembre, cannelle, cardamone, clou de girofle et poivre noir (qui existe aussi dans une version dite Chai rose, avec des pétales de rose qui doit être encore plus parfumée). jusqu'à présent je l'ai fait infuser dans de l'eau mais je sais qu'en Inde on emploie du lait.

La crème d'Earl Grey est un grand classique mais il est revisité avec audace dans leur version ultracrèmeuse portée par les notes d'agrumes de la bergamote. Le mélange associé un thé noir d'Inde, de la bergamote et des pétales de bleuet. C'est lui qui est photographié en haut de l'article.
Dans un registre très différent j'ai beaucoup aimé le Black & White qui est composé d'un thé blanc de Chine, de pomme, de cacao et de pétales de fleurs de marguerite. Les notes subtiles de chocolat noir sont enrichies par l'ajout de morceaux de pommes sucrés et de coques de cacao, offrant  ainsi un savoureux mélange gourmand.

C'est une chance inouïe que ces deux là figurent dans les produits en soldes d'hiver. J'y ai vu aussi  une tisane qui me tente énormément car elle promet les saveurs d’une tarte sucrée aux raisins sans prendre un gramme, pour peu qu'on ne la sucre pas. Son nom élégant de Vendanges tardives évoque pour moi les grands crus alsaciens. les ingrédients sont Pomme, Hibiscus, Feuilles de mûriers, Baies d'Églantiers, Raisins de Corinthe, Raisins secs, Raisins Sultana et Arômes naturels de pamplemousse. Le secret de la réussite est de respecter un temps d'infusion de 6 à 8 minutes. La boisson obtenue pourra être dégustée glacée en été. Les soldes d'hiver peuvent donc constituer un investissement à long terme et c'est une manière sympathique de découvrir la marque.

L'ampleur de la gamme de Tea tap démontre qu'on peut penser à d'autres thés qu'aux si classiques thé vert à la menthe, Earl Grey, et infusion Verveine. Ces trois passionnés ont bien eu raison de bousculer les clichés et de s’agiter pour nous faire découvrir de nouvelles richesses du thé, autrement qu’à travers les voyages, les tasses en porcelaine et les parties de bridge (auxquelles personne d'entre nous ne s'adonne).
Le thé devient récréatif, gourmand, surprenant. TeaTap propose aussi une jolie gamme d’accessoires, à l’efficacité et au design irréprochables. Néanmoins c'est avec le mug infuseur Cilia® que j'ai testé (et approuvé) leurs thés.

La fine équipe ne s'imagine pas être "arrivée" au bout du chemin. Chacun estime avec lucidité qu'il a encore beaucoup à apprendre. On se demande alors ce que sera la gamme dans dix ans. A suivre !

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Ah ben, même pas vu le lien "https://teatap.com/fr/" pour y aller jeter un œil ! J'ai dû quémander à mon Qwant et donc user un peu d'uranium :-(. Assez jérémié.

Merci pour cette découverte. Par principe, je ne commande pas sur Internet ; j'ai, à portée de pédales, de transports communalistes ou parfois individués : mes libraires, mes commerçants alimentaires, mes producteurs… et aussi donc, une paire de boutiques à thé bien achalandées. Mais je dois dire que l'originalité de plusieurs de leurs assemblages m'a fait poser un panier. Quelques jours de décantation cervicale, et dimanche, on verra ce qu'il reste de l'envie. Si je transforme, je vous dénoncerai comme étant ma marraine… Merci — et grand merci à la mémoire de Mimi Barthélémy qui m'a amené sur votre blog. --ELw38

marie-claire a dit…

Bonjour, j'aurais apprécié de disposer d'un prénom (même inventé) pour vous répondre. D'abord vous remercier parce que ce sont des messages comme le vôtre (souvent reçus sur abrideabattue@orange.fr) qui me motivent à demeurer aussi exigeante envers moi-même. En ne parlant que de ce que j'ai vu, lu (une centaine de livres par an) gouté, expérimenté .... sans recopier les communiqués de presse d'agences de pub et publier les photos qu'on nous fournit pour soit disant nous faciliter la tache.
Merci aussi de citer Mimi Barthélémy ... à laquelle je pensais justement encore il y a quelques jours, en relisant l'article que j'avais publié après le si beau moment d'hommage vécu à Chevilly-Larue.
Merci de votre sincérité. Je suis prête à entendre vos critiques sur tea Tap. Je suis sure que ce sera positif.
Revenez quand vous voulez. Vous serez toujours bien accueilli(e).
marie-claire

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)