samedi 26 juin 2021

Les deux Alfred de Bruno Podalydès

Je n'avais pas prévu de voir ce film-là. Et très franchement ce n'est pas le ridicule de l'affiche qui m'aurait décidée. Je me suis simplement trompée d'horaire, et de salle. Après quelques secondes de doute, croyant avoir affaire à une bande annonce (puisque je venais voir un film américain en VO) j'ai failli partir mais le comique de situation et l'intelligence de l'interprétation m'ont poussée à rester.

Bien m'en a pris puisque j'ai passé un moment formidable. J'ai beaucoup ri et … je vous encourage à faire de même.

Des deux frères Podalydès c'est Bruno le réalisateur, Denis le comédien. Mais pour Les deux Alfred ils sont tous les deux comédiens.
En résumé, Alexandre (Denis P.), chômeur déclassé, a deux mois pour prouver à sa femme qu'il peut s'occuper de ses deux jeunes enfants et être autonome financièrement. Problème: The Box, la start-up très friendly qui veut l'embaucher à l'essai a pour dogme : "Pas d'enfant!", et Séverine (Sandrine Kimberlain), sa future supérieure, est une "tueuse" au caractère éruptif. Pour obtenir ce poste, Alexandre doit donc mentir... La rencontre avec Arcimboldo (Bruno P.), "entrepreneur de lui-même" et roi des petits boulots sur applis, aidera-t-elle cet homme vaillant et déboussolé à surmonter tous ces défis ?
On se souvient de Gérard Jugnot dans Une époque formidable (1991), du bouleversant Moi, Daniel Blake de Ken Loach (2016), de La loi du marché de Stéphane Brizé (2015) … et tant d'autres y compris le récent Effacer l'historique dans lequel jouait déjà Denis. Chacun était poignant à sa façon. Les 2 Alfred dénonce lui aussi l'humanité mais il le fait avec tendresse et humour si bien qu'on en ressort en se disant que tout n'est peut-être pas perdu.

Je voulais placer la bande-annonce mais, sans être mauvaise ou infidèle au film elle n'en a pas la saveur. Tout est dans le rythme, et dans le dosage du surréalisme. On se demande en permanence quand les choses vont vraiment dérailler, et surtout si on est dans une pure fiction ou déjà dans le cauchemar que deviendra la réalité … demain. C'est que, comme le dit le réalisateur : J'aimais bien l'idée qu'on faisait un film d'anticipation de 5 ans et finalement ça a été un film d'anticipation de 15 minutes.

Les 2 Alfred sont 2 petits singes mais un seul et même doudou. Quelle heureuse surprise ! Les 2 Alfred est un bijou de cinéma. On devrait dire les 2 Podalydès et Cie car il s'agit, je crois, de leur 8ème ou 9ème collaboration. Un humour puissant sur la conciliation nécessaire entre la vie de famille et le monde du travail dans un monde moderne et ultraconnecté où la solidarité finit par triompher. Yann Frisch campe un patron 2.0 détonant. Certaines scènes sont puissamment cinglantes comme l'arrivée d'un coursier au bord de la crise cardiaque (et on pense à Ken Loach avec Sorry we missed you). La prouesse est que c'est toujours drôle et pas donneur de leçon même si'l nous interroge sans cesse sur nos dérives lexicales, managériales et sociétales. Oxygène garanti. Je n'avais pas autant ri depuis longtemps.

Les deux Alfred de Bruno Podalydès
Avec Denis Podalydès, Sandrine Kiberlain, Bruno Podalydès, Yann Frisch, et la participation de Vanessa Paradis.
Les Deux Alfred fait partie des dix films ayant obtenu le label "Cannes 2020" à être présentés au Festival du Cinéma Américain de Deauville 2020.
Sur les écrans depuis le 16 juin 2021

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)