samedi 14 décembre 2019

Isabelle Georges interprète Oh La la ! au Théâtre des Champs Elysées

J'étais très déçue de ne pouvoir me rendre au concert programmé de longue date par Isabelle Georges au Théâtre des Champs-Elysées le 11 décembre dernier.

C'est une artiste que j'aime beaucoup et dont je suis le parcours depuis très longtemps.  Mais il fallu se rendre à l'évidence les grèves de transport étaient un handicap insurmontable pour moi ce soir-là.

Je suis sûre qu'elle aura été parfaite, comme toujours. comme elle le fut cet été en Avignon dans Isadora.

Il n'empêche que j'aurais adoré la voir dans le véritable "Personality Show" qu'elle s'est enfin décidée à créer. Je dis "enfin" parce que les prémices étaient palpables dans les précédents.

En effet Isabelle sait tout faire : chanter, danser et jouer, qui sont les trois talents fondamentaux.

Elle avait créé ce spectacle, baptisé Oh la la ! au Fringe Festival d’Édimbourg 2015. Il lui avait permis de faire ses débuts sur la scène anglaise au London Cabaret Festival 2016 avec, à la clef, quatre étoiles dans The Herald. Ensuite, après une résidence au Bal Blomet (où je n'avais pas pu aller ...), Isabelle avait été en concert au 54 Below de New York le 15 novembre où elle a fait un triomphe. Ce 11 décembre 2019 était une date exceptionnelle dans sa carrière.

Je me suis consolée en écoutant en boucle le merveilleux album éponyme Oh la la ! qui vient tout juste de sortir mais dont j'ai eu la chance de disposer en avant-première et bien avant la venue de cette artiste dans mon émission Entre Voix sur Needradio, diffusée à l'antenne le jeudi 14 novembre et que je vous encourage à écouter si vous ne l'avez pas encore fait.

Isabelle y interprétait quatre titres
  • La vie en rose, paroles Edith Piaf, musique Louigny, dans la version qu’elle a interprétée pour le concert évènement des 130 ans de la Tour Eiffel
  • Au suivant, paroles et musique de Jacques Brel
  • Fais-moi mal Johnny, paroles de Boris Vian, musique de A. Goraguer
  • Entre nous, paroles et musique Isabelle Georges

Ce nouvel album est un hymne aux rencontres. Elle continue de nous proposer des reprises et c'est un genre dans lequel elle excelle. L’arrangement de La vie en rose a été fait par Sebastiaan Kolhooven et cette version donne envie de danser, d’être soi-même sans concession !

Elle chante aussi bien en français, en anglais ou en yiddish. C'est la langue qu'elle a choisi pour Ne me quitte pas. La musique et la littérature yiddish l’accompagnent depuis longtemps, elles font partie de ses origines même si deux générations l’en séparent. Elle chante depuis quinze ans avec le groupe Sirba Octet qui mélange la musique classique et la musique Yiddish. C'est Dorothée Vienney qui lui a enseigné le yiddish et qui l'a aidée à se procurer la magnifique adaptation Yiddish de Ne me quitte pas par Mendi Cahan. Cette femme est décédée, alors qu'elle se trouvait à Prague en train d’enregistrer les cordes pour cet album. Voilà pourquoi, en plus du fait que cette langue soit trop belle pour disparaître, Isabelle Georges devait être particulièrement émue mercredi.

Je lui avais demandé d'interpréter Au suivant parce qu'elle l'a enregistrée en anglais et que la langue anglaise laisse le doute sur le genre, il n’y a pas de il ou d'elle… Et puis cette chanson évoque pour elle des souvenirs de l’hôpital Necker qu'elle a beaucoup fréquenté avec cette sensation de ne pas compter, d’être un corps de plus, qu’on malmène pour le soigner, parfois dans l’indifférence la plus totale.

Sachant qu'elle s'était décidée pour la première fois à enregistrer deux oeuvres dont elle a écrit les paroles et pour l’une d’elle composé aussi la musique j'avais choisi Entre nous dédié à son ami pilote de mirage décédé alors qu’il exécutait dans les airs une figure qu’il avait maitrisée des milliers de fois. Il n’avait que 31 ans.

Le tout petit avion n'est pas moins émouvant après ce qui précède. Cette chanson nous rappelle la chance que nous avons d’être en vie et d’avoir tant de belles choses à accomplir. La musique est signée Roland Romanelli, un musicien formidable que j'ai eu la joie de voir en récital. C’est une des mélodies que Roland avait écrit pour Barbara avant leur séparation.

Tout l'album est un bijou. Ecoutez le ! Et soyez heureux !

Isabelle Georges continue de tourner avec Lumières sur Broadway qui sera notamment à l’affiche du Théâtre Firmin Gémier La Piscine le mardi 9 juin 2020 à Châtenay-Malabry (92). Et je me promets d'y être !

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)