dimanche 29 mars 2009

Sushis en petite robe noire

Sushi est presque devenu un mot magique en l'espace de quelques mois. Le plat fait fureur et vu son prix vous avez intérêt à vite savoir le préparer vous-même si vous ne voulez pas ruiner l'économie familiale.
Une chance : c'est simple pourvu d'avoir les matériaux de base, lesquels sont à prix très abordables dans la première épicerie de banlieue. Sur la photo ci-dessus il y en a pour moins de 10 euros. Et avec cela vous avez de quoi nourrir un régiment, enfin presque.

L'essentiel c'est d'avoir sous la main du riz japonais et du vinaigre de riz. Pour les proportions j'ai improvisé, et goûté à plusieurs reprises, jusqu'à un résultat suffisamment mais pas trop piquant. Les grains de ce riz sont gros et moelleux. J'ai assuré en les cuisant à la vapeur, dans un appareil dont je vous livrerai bientôt plusieurs secrets.

N'ayant pas de poisson cru j'ai opté pour du saumon fumé. C'est moins "japonais" mais moins risqué coté salmonellose, et plus écologique car je me sentirais désormais trop coupable de manger du thon rouge.

Il faut aussi des feuilles de maki. J'ai acheté un paquet de 5 pour tester. Évidemment le tapis à sushi est indispensable pour obtenir un résultat correct. Ne chipotons pas pour moins de deux euros.









Le gingembre au vinaigre
est un pur délice. C'est un bon investissement car cet aromate sera facilement utilisable dans d'autres préparations.

Pour la recette proprement dite je vous renvoie au billet que j'avais écrit il y a une vingtaine de jours, après la démonstration faite au salon de l'agriculture. Quant au résultat final cela donnait à peu près cela : je n'ai pas eu le temps de sortir l'appareil photo. Une bande d'adolescentes avait tout avalé. Plutôt bon signe, non ?

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)