mercredi 14 novembre 2018

Le Beaujolais nouveau est tiré ...

Il me semble que je n'ai jamais abordé le sujet du Beaujolais, nouveau ou pas d'ailleurs. C'est pourtant une jolie (pas si nouvelle) coutume, à vivre en toute modération comme il se doit.

Un dicton veut qu'à la Saint Martin, le 11 novembre, on dise, jeune ou vieux, bois le vin. Et de fait, on buvait, chantait et fêtait le vin nouveau dans les vignobles.

Dans les années 50, et d'abord dans les bistrots des Halles parisiennes, et sous l'impulsion de quelques négociants visionnaires, Georges Duboeuf en tête, les parisiens se sont mis à suivre. Les anglais les ont imité et le phénomène s'amplifia jusqu'à se codifier le même jour, à la même heure, dans le monde entier dans les années 70, le troisième jeudi de novembre.

Une saison est alors terminée, et demain matin, les vignerons commenceront une nouvelle année, en commençant les travaux des vignes pour la récolte 2019. La journée est une sorte de "happy day" mondial... avec des milliers d’événements simultanément dans le monde.

Voilà comment nous fêtons ce soir le Beaujolais Nouveau 2018 aux Bains Douches qui est un lieu sympathique, très parisien, et presqu’historique, mythique en tous cas. En haut du porche principal, Bacchus préside et supervise l’entrée depuis 1885, chassant les mauvais esprits et les trouble fêtes.

Construits en 1885 les Bains ont été les plus célèbres thermes de la capitale. En 1978, l’endroit inédit devient salle de concert et temple nocturne du clubbing parisien. Il a vu passer des personnalités comme Claudia Schiffer, Bono, Prince, David Bowie, Mick Jagger...

La couleur rouge sang des murs et le carrelage gris et blanc, pailleté, offre un cadre idéal.

Après un discours très enthousiaste de Dominique Piron, le Président Inter Beaujolais, nous avons applaudi l'entrée cérémoniale des bouteilles de quelques entreprises du Beaujolais : Le Château de Corcelles, La Maison Mommessin, La maison Jean Loron, la coopérative de la Cave du Château des Loges, le producteur du Domaine des Nugues et celui du Château de l’Eclair et la Maison de vins Georges Duboeuf. La dégustation pouvait commencer, avec un carnet pour noter nos impressions et avis.


Outre déguster, en toute modération, nous avons été réjoui par la musique du producteur et DJ Breakbot, accompagné d'un des producteurs pionniers de la french touch, Alan Braxe ainsi que de Yuksek et Irfane.
Un chef japonais de 37 ans, Taku Sekine, Meilleure table de France 2016 selon le guide Fooding  a préparé une série de petits plats très savoureux qui tous s'accordaient avec les breuvages.
Formé chez Alain Ducasse puis chez Hélène Darroze, il s’inscrit dans la lignée des chefs qui expérimentent, surprennent, déconstruisent la cuisine traditionnelle pour toujours plus d’inventivité et de fusion avec les différentes cuisines du monde comme en témoignent un bouillon, ses huitres en gelée et ses burgers parfumés.
Les plats étaient propices à déguster aussi les crus traditionnels du Beaujolais qui sont des vins de fêtes, de caractère, et/ou d’exception, tels que les Beaujolais Village (qui existent aussi en Blanc, et que l'on peut trouver aussi sans soufre ajouté), le Brouilly, le Juliénas, le Saint-Amour.
Quand au vin nouveau, chacun est différent et il est difficile de s'arrêter sur un choix. Car outre la  limpidité de la couleur rouge, et la dominante fruitée (framboise, fraise des bois, mûre ou cerise noire), parfois la tonalité florale, chaque bouteille se caractérise aussi par l'originalité ou la sobriété de son étiquette (signée Vavro chez Duboeuf) et du flaconnage.
L’année prochaine, en 2019, l’événement mondial de lancement du Beaujolais Nouveau aura lieu à Tokyo parce que le Japon est de loin le premier client avec l'achat de près de 25 % de toute la production. Ce vin y est devenu un véritable phénomène, justifiant l'invitation de l'Ambassadeur du Japon Masato Kitera et de ses invités Yoshihiro Higuchi, ministre à l’Ambassade, et Takamasa Ashikaga, premier secrétaire chargé des affaires financières.

Nous avons appris qu'un nouvel accord entre le Japon et la Communauté européenne mettra fin aux taxes sur les boissons alcoolisées dans les deux ans qui viennent.

Une mission aura lieu au Japon en juin prochain pour faire davantage connaitre les Crus du Beaujolais, et préparer la soirée du Beaujolais Nouveau 2019 à Tokyo.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)