jeudi 31 octobre 2019

Chambord filmé par Laurent Charbonnier pour son 500 ème anniversaire

(mise à jour 19 février 2020)

Ceux qui ne sont jamais allés à Chambord n'en connaissent que la silhouette du château, monumental, surmonté je crois par 365 cheminées faisant de lui une sorte d'éternel gâteau d'anniversaire architectural.

Un film lui est consacré pour son cinquantième anniversaire. Le résultat est étonnant, à la frontière du documentaire, du film d'animation et du film animalier.

Le réalisateur Laurent Charbonnier raconte l'histoire, plusieurs fois tragique, de ce monument qui a failli disparaître, depuis son édification par François 1er, en mettant l'accent sur la beauté et la diversité du Domaine qu'il a filmé comme s'il était une réserve naturelle.

Cet homme, qui est une référence dans le domaine du cinéma animalier, connait bien le terroir puisqu'il est solognot. Il a planté les caméras pendant un an avec une équipe spécialisée dans les films animaliers, tant pour le recueil d'images exceptionnelles que dans la prise de son.

Il a voulu se faire côtoyer les deux univers. Celui de l’humanité et celui de l’animal. Celui de l’immobilité et celui du mouvement. Celui du patrimoine historique et celui du patrimoine naturel. Celui de la grande Histoire et celui des petites histoires naturelles.

Le résultat est magique. Les rôles sont inversés. La salamandre, les renardeaux, les marcassins, le cerf, le martin-pêcheur, le pic noir à tête rouge vivent sous nos yeux, alors que les rois de France et les évènements sont les personnages de petits films d'animation qui renseignent fort à propos sur les évolutions historiques, en passant par Louis XIV, la Révolution française, la Première et la Seconde Guerre mondiale.

A voir en famille cet hiver avant de programmer une visite sur place au printemps prochain. Je vous suggère alors un détour par Cheverny, qui est juste à coté, très différent en terme de taille, et qui fut le décor de Moulinsart.

Un autre jumelage possible est Azay-le-Rideau et le château de l'Islette qui séduira les admirateurs de Claudel et de Rodin et qui est le cadre d'un roman que j'ai découvert il y a quelques jours.

Je voudrais aussi signaler que les éditions Vilo (Groupe Ramsay) ont publié le 1er octobre ce qu'on appelle un "beau-livre", intitulé Chambord  pour illustrer les moments magiques du film.

Le livre de 180 pages est co-écrit par deux amoureux de la Sologne et son patrimoine, la journaliste Émilie Rencien, et l'auteur Georges Brown qui se sont attachés à compléter en texte et en images l'intention de Laurent Charbonnie. La couverture reprend l'affiche du film. On trouvera dans ce film des planches identiques à celles du documentaire. Cet ouvrage permet de revivre, en textes et en images,  le contraste subtil entre la vie animalière trépidante et majestueuse du domaine et l'immuable colosse de pierre de 500 ans, symbole du royaume de France et de la Renaissance.

Chambord de Laurent Charbonnier, avec la voix de Cécile de France, en salle depuis le 9 octobre 2019

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)