Publications prochaines :

Comme promis les 70 articles des spectacles vus aux festivals d'Avignon In, Off et If ont été publiés (mois de juillet). Ont suivies les critiques de la rentrée littéraire (mois d'août). Le rythme de publication a repris un rythme normal à partir de septembre avec l'alternance culturelle/culinaire habituelle.

mercredi 6 juillet 2022

Parfum de femme, dans la mise en scène de Gérard Vantaggioli au Théâtre du Chien qui fume (Avignon 2022)

Voici au Chien qui fume la reprise de Parfum de femme, dans ce théâtre qui fête ses 40 ans cette année avec près de 50 créations théâtrales de Gérard Vantaggioli - auteur, comédien, adaptateur et metteur en scène qui ont vu le jour dans ce lieu emblématique.
Homme élégant, amateur de whisky et de femmes, le capitaine Fausto, lors de manoeuvres militaires, a perdu la vue et sa main gauche. Refusant son infirmité, aide et compassion, il recrute le jeune soldat Ciccio pour l'accompagner retrouver son vieil ami Vincenzo, aveugle comme lui.
Se déroule alors un mystérieux voyage en train, de Turin à Naples en passant par Gênes et Rome durant lequel il infligera à Ciccio sarcasmes et caprices. Il retrouvera ensuite Sara, toujours amoureuse, au cours d'un mystérieux rendez-vous.

Gérard Vantaggioli a fait une adaptation sensationnelle du film de Dino Risi, offrant à Jean-Marc Catella un rôle sur mesure où il déploie en français et en italien, les facettes de son talent. Interpréter avec autant de naturel un aveugle … et un vieux bougon (si loin de son propre caractère) est sans doute un challenge jouissif. Le pari est remporté à chaque fois.

Vanessa Aiffe Ceccaldi relève elle aussi un défi, celui d’être toutes les femmes de la pièce et bien entendu elle triomphe. La sensibilité est de tous les instants et leurs partenaires Hugo Valat et Nicolas Gény complètent une belle distribution.

C'est difficile d'accompagner un aveugle et de marcher à son tempo. Alors … danser … mais le jeu des comédiens est parfait. Le dispositif scénique est magique. Les dialogues dégagent une forte sensualité. La musique évoque des standards romantiques. Les lumières jouent de la pénombre avec subtilité.

Parfum de femme, dans la mise en scène de Gérard Vantaggioli
Avec Jean-Marc Catella, Vanessa Aiffe Ceccaldi, Hugo Valat et Nicolas Gény
Musique Eric Breton
Lumière et son Franck Michallet

Spectacle vu le mercredi 6 juillet 2022 au Théâtre du Chien qui Fume. Article rédigé après mon retour, à partir de mes notes et des publications faites chaque jour sur la page Facebook À bride abattue, rendant compte des spectacles vus la veille, aussi bien dans le In, que le Off ou le If. Les meilleures photos de la journée étaient publiées sur mon compte Facebook Marie-Claire Poirier peu après dans la matinée.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)