Publications prochaines :

Comme promis les 70 articles des spectacles vus aux festivals d'Avignon In, Off et If ont été publiés (mois de juillet). Arrivent maintenant les critiques de la rentrée littéraire (mois d'août). Merci de votre patience …

samedi 9 juillet 2022

Les racines de la liberté de Hugues Leforestier à l’Espace Roseau Teinturiers (Avignon 2022)

Le festival d'Avignon est un endroit qui accorde une grande place aux créations mais j'apprécie aussi l'opportunité de voir des spectacles que je n'avais pas pu planifier jusque là.

C’est un duel entre Danton et Robespierre autour de la liberté, avec des dialogues écrits avec justesse par Hugues Leforestier, formidable Danton face à Robespierre campé dans ses positions (excellente aussi Nathalie Mann).

Nous sommes le 22 mars 1794. Nous allons assister à l'ultime face à face entre deux figures de proue de la Révolution française qui se sont aimées, détestées, respectées et qui espéraient un nouveau monde, plus juste et équitable.

Quand on l'écoute attentivement le texte est d'une actualité troublante. Tout est historiquement vrai... et le reste vraisemblable !

Chacun joue sa tête et nous savons que tous les deux la perdront. Ce qui est intéressant c’est de comprendre, à la lumière de ce que nous vivons aujourd’hui, les rêves des révolutionnaires et leur volonté de bâtir un nouveau monde.

Il faut donner du temps au temps, affirme Robespierre en exaspérant Danton (et comme je l’approuve, je déteste moi aussi cette formule imbécile). Très bonne analyse psychologique de la folie du peuple engendrée par la peur. On voudrait noter chacune des réflexions sur la vie politique tant elles sont justes, quasi universelles … hélas, est-on tenté d’ajouter.

Les deux amis et néanmoins opposés ferraillent sur les concepts d’égalité et de liberté. On remarquera qu’il n’est pas encore question de fraternité, et pour cause, elle ne figure pas à cette époque dans la devise de la république. Pour preuve, les parisiens peuvent encore voir le papier peint d'origine du Procope où le mot fraternité ne figure pas.

Le souvenir de ces grands hommes demeure palpable dans ce haut lieu historique où la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 est reproduite sur les murs d'un salon.

N’allez pas imaginer que ce spectacle est une leçon de morale. On y sourit et on y rit aussi. Et puis le propos est tellement féministe qu’il faut l’entendre, deux fois plutôt qu’une.
Les racines de la liberté de Hugues Leforestier
Avec 
Nathalie Mann, Hugues Leforestier
Mise en scène : Morgane Lombard
Scenographe- costumes : Charlotte Villermet
Lumières : Maurice Fouilhé

Spectacle vu le Samedi 9 juillet 2022 à l’Espace Roseau Teinturiers. Article rédigé après mon retour, à partir de mes notes et des publications faites chaque jour sur la page Facebook À bride abattue, rendant compte des spectacles vus la veille, aussi bien dans le In, que le Off ou le If. Les meilleures photos de la journée étaient publiées sur mon compte Facebook Marie-Claire Poirier peu après dans la matinée.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)