Publications prochaines :

Comme promis les 70 articles des spectacles vus aux festivals d'Avignon In, Off et If ont été publiés (mois de juillet). Arrivent maintenant les critiques de la rentrée littéraire (mois d'août). Merci de votre patience …

dimanche 17 juillet 2022

La revanche de Viviane Rose de Charlotte Saliou et Bruno Gare au Théâtre de l’Oulle (Avignon 2022)

Il y a des spectacles que je ne prévois pas de voir très longtemps à l'avance. Je peux le reconnaitre, je n'ai vu La revanche de Viviane Rose que parce qu'elle s'intercalait dans la même salle à 16 h 45 entre Banana et N'imPORTE quoi.

Aucun regret : la prestation de la compagnie Jackie Star est à saluer. Laurent Rochut avait bien raison de dire dans sa conférence de presse de lancement que ce spectacle n'a "que" l'air d'être du boulevard.

Et puis il est enfin permis de rire franchement et sans arrière pensée, ce qui, sincèrement, fait du bien.
Viviane Rose, vêtue de satin bleu, le cheveux hirsute et la clope au bec, entame son 4ème whisky de la matinée… Viviane est chanteuse lyrique. Enfin était… Car après son dernier scandale à la Scala, en 1965, où elle a giflé, mordu et poussé dans le public son partenaire, le célèbre ténor Tito Ruggiero, elle s’est faite éjecter du milieu et descendre par la presse. Depuis Viviane ne chante plus. Les difficultés financières s’accumulent.
Il est presque 11h, ce matin, quand Georges, son majordome, lui apporte, dans le petit salon, son café, ses cachets et sa tartine beurrée des 2 côtés. C’est à ce moment que tout bascule. Un petit oiseau posé sur le rebord de la fenêtre se met à chanter. Viviane, entre deux raclements de gorge, égrène quelques vocalises. Miracle ! Georges a l’idée de la remettre sur scène par tous les moyens pour renflouer les caisses.
Noël, fils de Viviane et militaire, arrive à l’improviste. Georges dissimulant des secrets coupables, se retrouve dos au mur, et, bien incapable de lui avouer les problèmes d’argent, lui fait croire que sa mère est malade…
C’est alors le début d’un gigantesque imbroglio, qui ira de mensonges en quiproquos, de kidnapping en déguisement, de faux-semblants en cascades, mais jusqu’où ? Quoiqu’il arrive, Viviane doit rechanter !
Charlotte Saliou est totalement décoiffante. Je me demande si elle est clamartoise, ou subventionnée par le Théâtre Jean Arp de cette ville qu’elle cite à tout bout de champ. C’est peut-être un appel pour y être programmée. Ses fantaisies le méritent tout à fait.

Les cascades sont ébouriffantes. La comédienne danse le tango en faisant résonner les talons de ses claquettes. L’art de la pantomime et une tessiture de soprano colorature ajoutent au plaisir de voir les agitations de la comédienne qui m’évoque Micheline Presle.

Tout va très bien … Madame Rose, est-on tenté de chanter alors que tout part en cacahuètes. A voir !
La revanche de Viviane Rose de Charlotte Saliou et Bruno Gare
Mise en scène : Bruno Gare
Avec Charlotte Saliou, Bruno Gare, Alexandre Letondeur
Scénographie : Cirque Le Roux
Lumières : Pierre Berneron
Costumes : Charlotte Saliou, Philip Rosenberg, Grégory Arsenal

Spectacle vu le Dimanche 17 juillet 2022 au Théâtre de l’Oulle. Article rédigé après mon retour, à partir de mes notes et des publications faites chaque jour sur la page Facebook À bride abattue, rendant compte des spectacles vus la veille, aussi bien dans le In, que le Off ou le If. Les meilleures photos de la journée étaient publiées sur mon compte Facebook Marie-Claire Poirier peu après dans la matinée.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)