Publications prochaines :

Comme promis les 70 articles des spectacles vus aux festivals d'Avignon In, Off et If ont été publiés (mois de juillet). Ont suivies les critiques de la rentrée littéraire (mois d'août). Le rythme de publication a repris un rythme normal à partir de septembre avec l'alternance culturelle/culinaire habituelle.

samedi 16 juillet 2022

Britannicus par Les Épis noirs au Théâtre du Balcon (Avignon 2022)

Changement de registre avec Britannicus à 19 h 55 où Les Épis noirs dynamitent le mythe racinien.

Le décor évoque l'univers du cirque. "Ils sont venus. ils sont tous là. Assis sur l'herbe de la verte prairie".

Ne protestez pas que je vous mente : Dans ce monde du théâtre, c'est l'imagination qui est au pouvoir. Et dans ce domaine, les Epis noirs règnent en empereur.

Suggestion nous est faite de nous libérer de notre monstre puisque nous avons le choix entre le divin et le néant, … sauf ceux d’entre nous qui croient au divan.

Les jeux de mots et d’esprit se bousculent à un rythme effréné.
Une troupe de théâtre ambulant, dirigée par un "Monsieur Loyal" tonitruant, mène ses comédiens à la cravache pour vous raconter la véritable, et non moins monstrueuse, histoire de Britannicus.
Tout se passe en un seul jour à Rome. En mai 68 de notre ère. Claude, l’empereur romain, meurt empoisonné par une omelette préparée par sa femme Agrippine qui peut ainsi nommer à la tête de l’empire, son propre fils, Néron. Ce dernier, dès l’aurore, a enlevé Junie, qui devait se marier ce jour-même à son frère Britannicus. Ce qui, évidemment, provoque une fureur incommensurable, chez son frère, chez sa mère, au palais et dans tout l’empire.
Narcisse et Albin, les deux conseillers de Néron, diamétralement opposés et néanmoins frères siamois, vont mettre Néron face à ses responsabilités et au premier choix de sa vie : Junie ou l’empire ?
Ou les deux… ?
La troupe mérite son label de tragédiens du rire. La mise en scène est éminemment spectaculaire. Le public, conquis, en redemanderait … si c'était possible.

Admirez le dressage de Monsieur Loyal ! Voilà que je suis -moi aussi- sous emprise. En traversant plus tard Avignon à vélo dans des rues encombrées par la foule, je ne penserai pas à l’homme du Navire Night (dont je viens de vous dire qu’il utilise le même engin que moi). Je me sentirai devenir un de ces pantins secoués par la main d’un joueur sur un plateau de baby-foot géant.

Britannicus de et mis en scène par Pierre Lericq
Avec Jules Fabre, Pierre Lericq, Gilles Nicolas, Tchavdar Pentchev, Marie Réache, Juliette De Ribaucourt
Costumes : Chantal Hocdé Del Pappas
Lumières : François Alapetite
Son : Jules Fernagut
Scénographie : Yves Kuperberg

Spectacle vu le Samedi 16 juillet 2022 au Théâtre du Balcon. Article rédigé après mon retour, à partir de mes notes et des publications faites chaque jour sur la page Facebook À bride abattue, rendant compte des spectacles vus la veille, aussi bien dans le In, que le Off ou le If. Les meilleures photos de la journée étaient publiées sur mon compte Facebook Marie-Claire Poirier peu après dans la matinée.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)