Publications prochaines :

Comme promis les 70 articles des spectacles vus aux festivals d'Avignon In, Off et If ont été publiés (mois de juillet). Arrivent maintenant les critiques de la rentrée littéraire (mois d'août). Merci de votre patience …

mercredi 13 juillet 2022

Chambre 2 de Julie Bonnie à Avignon - Reine Blanche (Avignon 2022)

Ouvrons la porte de la Chambre 2 à 16 h 10 à Avignon - Reine Blanche pour entendre les confidences d’une ex-rockeuse reconvertie en auxiliaire de puériculture.

Là encore -comme pour Courgette et À la ligne- je connaissais (et avais chroniqué sur le blog À bride abattue) ce premier roman de Julie Bonnie en 2013, Prix du roman FNAC.

La mise en scène est dépouillée mais efficace, inscrite dans une démarche politique. Il est question de santé, celle du corps, comme celle de l’âme. On sera tenté d’y voir un hommage aux soignants, à qui on demande de traverser la mer à la nage tous les jours en faisant entrer 12 heures de travail dans 6.

Mais c’est avant tout un hymne à celles qui deviennent mères, et ce n’est pas une mince affaire. C’est un miracle qui se passe sans dieu ni la puissance d’un ouragan. On doit cette "sonate de peau" à la sensibilité de Anne Le Guernec, mise en scène par Catherine Vrignaud Cohen.

La puéricultrice égrène les mots des maux et s'adresse à des parturientes qui n'entendent pas toutes.

Contenir ses émotions est une posture qui s'avère parfois au-dessus de ses forces. L'énergie que je déploie pour être lisse ne fait pas partie du travail d'auxiliaire de puériculture (…). Demander d'une voix neutre comment s'est passée la nuit à une accouchée est presque une offense, parce qu'elle sait parfaitement, elle, la pro, que ce fut terrible. Surtout parce que personne n'avait prévenue la future mère de tous les désagréments (et le mot est faible) qui allaient la surprendre.

Elle dénonce des pratiques violentes : Interrompre un bébé qui s'adresse pour la première fois au monde à sa mère en échangeant un regard, c'est criminel. Or, c'est ce que font tous les médecins pressés de vérifier les constantes biologiques.

La comédienne intercale des scènes de flash-backs illustrant le passé de son personnage (et aussi de l'auteure) du temps où elle était danseuse puis actrice … ce qui donne un rythme et une puissance d'une grande force aux confidences qu'elle relate.

Donner la vie est indissociable de donner la mort. Il y a des drames, mais un accouchement, parfois, se passe sans aucun souci. On assiste alors à la naissance … d'une mère, dans cette chambre d'hôpital où se déroule un miracle de la puissance d'un ouragan.

De jolies pensées, extraites du livre, imprimées sur des cartes postales, sont offertes aux spectateurs. Ne vous en privez pas. Et … lisez tous les livres de Julie Bonnie. Ils le méritent.

Chambre 2 de Julie Bonnie
Mise en scène : Catherine Vrignaud Cohen
Avec Anne Le Guernec
Chorégraphie : Stéphanie Chêne
Création lumière & scénographie : Huma Rosentalski
Création sonore : Sylvain Jacques

Spectacle vu le Mercredi 13 juillet 2022 à Avignon - Reine Blanche. Article rédigé après mon retour, à partir de mes notes et des publications faites chaque jour sur la page Facebook À bride abattue, rendant compte des spectacles vus la veille, aussi bien dans le In, que le Off ou le If. Les meilleures photos de la journée étaient publiées sur mon compte Facebook Marie-Claire Poirier peu après dans la matinée.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)