samedi 28 septembre 2019

Le défilé Printemps-Eté 2020 de Alianna Liu pendant la Fashion Week de Paris

Alianna Liu a présenté sa collection de prêt-à-porter Printemps/Eté 2020 cet après-midi pendant la Fashion Week dans un grand hôtel parisien.

Cette jeune créatrice s’est inspirée de ses chats pour créer une collection très poétique comme en témoignent les dégradés de couleur évoquant un arc-en-ciel, provoquant une palette de douces émotions et créant une sensation équilibrée mais dynamique au fur et à mesure de la présentation.

Le signe est parfois discret comme ces empreintes de pattes rouges sur les épaules qui ne sont pas directement reconnaissables.

La femme apparait confiante et indépendante, osant afficher ses émotions.

Les tissus sont majoritairement satinés et lumineux, d'une fluidité exemplaire, pour faire ressortir sa beauté naturelle, sa féminité et sa modernité, avec douceur et grâce, en soulignant une silhouette ambitieuse et inspirante.

Un grand optimiste se dégage de l'ensemble qui ne manque pas d'humour en osant afficher le miaulement de l'animal sur un top ou le dessin un tantinet irrévérencieux d'un squelette sur un buste, en toute logique puisque Alianna Liu voit la silhouette comme l’épine dorsale qui relie le vêtement au corps féminin.
Le visage du chat s'accorde parfaitement avec une abondance de volants, conférant un romantisme et une féminité absolue à la tenue.

La technique de broderie faite main et les impressions dessinées à la main en font une collection toute personnelle.
En utilisant uniquement des tissus soyeux et luxueux, parfois combinés avec une touche de transparence extrêmement raffinée, le corps féminin est littéralement sublimé.
Féminine encore et toujours même lorsqu'elle revisite le Prince de Galles qu'elle illumine et associe à un satin gris perle en lui donnant un furieux coup de jeune sans lui faire perdre sa noblesse.
Ou encore quand elle ajoute un chaperon qui n'est plus rouge mais qui n'a rien perdu de sa candeur à une princesse de conte de fées prête à se métamorphoser en danseuse gitane.
Les déclinaisons de volants sont multiples et raffinées. Les cols suggèrent le col Claudine avec un ruban noir très sobre ou sont rehaussés de pierres précieuses comme des bijoux.
Parfois les associations sont plus riches, osant alors le motif géométrique, mais sans sacrifier l'harmonie des couleurs de l'arc-en-ciel.
Simple ou plus complexe, chaque pièce de la collection est spécialement conçue pour se démarquer. Le tailoring parfait des pièces rehausse chaque détail et confère une sophistication assumée qui est évidente dans le final du défilé.
Nul doute que l'on va entendre parler de cette discrète et modeste créatrice désormais installée à Paris.
Kiss a rainbow under your skin
Collection prêt à porter Printemps/Eté 2020 de Alianna Liu
Paris Fashion Week
Les photos qui ne sont pas logotypées A bride abattue sont de Imaxtree et m'ont été transmises par Romain Hulin Boulais que je remercie.                                                                                                 

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)