Publications prochaines :

Comme promis les 70 articles des spectacles vus aux festivals d'Avignon In, Off et If ont été publiés (mois de juillet). Arrivent maintenant les critiques de la rentrée littéraire (mois d'août). Merci de votre patience …

lundi 11 juillet 2022

Albert Einstein, un enfant à part d’après Brigitte Kernel au Théâtre des 3 Soleils (Avignon 2022)

Les festivaliers du Festival Off Avignon ont intérêt à se lever tôt. C’est fou le nombre de spectacles de qualité qui s’adressent aux adultes à 10 heures. Il faut deux semaines pour tous les voir.

Ce matin du 11 juillet j’ai commencé à 10 h 15 au Théâtre des 3 Soleils avec Albert Einstein, un enfant à part d’après Brigitte Kernel que je n’avais pas pu voir au Studio Hébertot et sur lequel je n’avais aucun doute.

Je savais que l’interprétation de Sylvia Roux, Tadrina Hocking et Thomas Lempire méritait cet effort. Ils sont ébouriffants de virtuosité.

Je connais bien Sylvia que je sais être une excellente comédienne,  capable d’interpréter beaucoup de rôles mais dans celui d’un enfant elle m’a épatée encore davantage. Je connais son âge (on se souhaite nos anniversaires …) et pourtant je n’ai eu aucun doute, pas un instant. Le petit garçon hirsute, avec sa grosse tête carrée, son addiction au sucre, sa maladresse et surtout son hypersensibilité m’a totalement emportée.

Le texte est d’une précision sensible pour restituer la souffrance de tous les enfants différents (qui soit dit en passant seront aussi des adultes différents) obligés d’avaler des critiques qui, lorsqu’elles sont dites avec des mots affutés, blessent comme des couteaux. "Padron" doit répéter le gamin qui a tant de mal à se faire comprendre, sauf de ceux qui l’aiment d’un amour bienfaisant.
Les auteurs nous proposent une définition juste d'un "trop doué" : quelqu'un qui comprend plus vite que les autres mais qui ne sait pas expliquer comment il a trouvé la solution et qui est donc soupçonné d'avoir triché.

L'algèbre qui effraie tant les écoliers était pour Albert un terrain de jeux et espace de liberté. La géométrie était sa meilleure amie. Mais c’est un spectacle à aller voir même si vous n’aimez pas les mathématiques. Il y a beaucoup de rebondissements humoristiques. Et puis vous pourrez amuser ensuite vos amis en leur racontant l'histoire du pingouin qui respirait par les fesses !

Albert est obsédé par le sens et il a la tête dure. Forcément, avec un nom pareil (qui signifie une pierre en allemand). Ce qui arrive dans la vie n’est pas forcément la faute des autres, Einstein l’a intégré, ce qui lui donne l’énergie de se remettre en question. Tout est relatif !
Albert Einstein, un enfant à part d'après Brigitte Kernel
Adaptation : Sylvia Roux et Thomas Lempire
Mise en scène : Victoire Berger-Perrin
Avec Sylvia Roux, Tadrina Hocking et Thomas Lempire
Lumières de Stéphane Baquet
Scénographie de Caroline Mexme
Costumes de Judith Hüsch
Musique de Pierre-Antoine Durand

Reprise parisienne au Théâtre de la Tour Eiffel du 15 au 31 octobre 2022 (à 11, 14 ou 16 h30 selon les jours)

Spectacle vu le Lundi 11 juillet 2022 au Théâtre des 3 Soleils. Article rédigé après mon retour, à partir de mes notes et des publications faites chaque jour sur la page Facebook À bride abattue, rendant compte des spectacles vus la veille, aussi bien dans le In, que le Off ou le If. Les meilleures photos de la journée étaient publiées sur mon compte Facebook Marie-Claire Poirier peu après dans la matinée.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)