Publications prochaines :

Comme promis les 70 articles des spectacles vus aux festivals d'Avignon In, Off et If ont été publiés (mois de juillet). Ont suivies les critiques de la rentrée littéraire (mois d'août). Le rythme de publication a repris un rythme normal à partir de septembre avec l'alternance culturelle/culinaire habituelle.

lundi 11 juillet 2022

Je pionce donc je suis de Michael Hirsch et Yvan Calbérac aux Gémeaux (Avignon 2022)

Michael Hirsch est l’un des trois super-comédiens du Montespan à 16 h à la Condition des Soies (et qui est COMPLET on s’en doutait).

Il est différemment mais tout autant exceptionnel dans Je pionce donc je suisLa salle est quasi archi pleine pour le regarder à l’heure de la sieste, à 13 h 20, incarner plus de vingt personnages à lui tout seul.

Pas question de dormir ! C’est un feu d’artifices de jeux de mots, d’allusions, d’idées que … l’homo sapionse (sic) aura du mal à tout intégrer.

Car Isidore Beaupieu nous raconte un incroyable destin. Avec un nom pareil, il était plutôt appelé à passer son temps sous la couette qu'à changer le monde... La vie en a décidé autrement, il a fait les deux !
C'est l'histoire d'un monde où tout s'accélère, mais où l'urgent ne fait pas le bonheur, où on aimerait parfois mettre sa vie entre charentaises. (…) Alors aux grands mots l'écran remède sur les réseaux soucieux.

Les rires fusent donc à des vitesses relatives à celle de la compréhension d’un public conquis par le super pouvoir (décidément tous des héros depuis ce matin) de cet artiste à faire rêver les gens, avec la bénédiction de Jean d’Ormesson qui, lui aussi, était maître dans l’art des formules.

C'est parce que tout est provisoire que tout est si précieux. Et derrière la dérision se niche une grande tendresse pour l'être humain.
Nul doute que ce spectacle sur le sommeil et les rêves va être un succès à la hauteur de son précédent one-wan Pourquoi ?,  qui avait réjoui 50 000 spectateurs. Ici, en Avignon et en temps de canicule, il n'y eut pas besoin de chauffeur de salle pour obtenir une standing ovation à la fin.

Je pionce donc je suis de Michael Hirsch et Yvan Calbérac
Mise en scène : Clotilde Daniault
Avec Michaël Hirsch
Scénographe : Natacha Markoff
Création lumières : Laurent Béal 

Spectacle vu le Lundi 11 juillet 2022 aux Gémeaux. Article rédigé après mon retour, à partir de mes notes et des publications faites chaque jour sur la page Facebook À bride abattue, rendant compte des spectacles vus la veille, aussi bien dans le In, que le Off ou le If. Les meilleures photos de la journée étaient publiées sur mon compte Facebook Marie-Claire Poirier peu après dans la matinée.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)