Publications prochaines :

Comme promis les 70 articles des spectacles vus aux festivals d'Avignon In, Off et If ont été publiés (mois de juillet). Ont suivies les critiques de la rentrée littéraire (mois d'août). Le rythme de publication a repris un rythme normal à partir de septembre avec l'alternance culturelle/culinaire habituelle.

samedi 16 juillet 2022

Le Navire Night, de Marguerite Duras, mis en scène par Frédéric Fage au Théâtre du Balcon (Avignon 2022)

La programmation du Théâtre du Balcon est aussi riche que variée. Arrêtons-nous, à 18 heures, pour Le Navire Night, de Marguerite Duras (décidément très présente au festival) mis en scène par Fréderic Fage et qui s’adresse d’abord à tous ceux qui aiment les beaux textes.

La pièce raconte une histoire d’amour inspirée de faits réels, et antérieure de presque 30 ans à l’émergence des réseaux sociaux (qui croient -à tort- avoir tout inventé en matière de relations humaines), quand, en 1978, on pouvait profiter de l’anonymat de lignes téléphoniques non attribuées, datant de l’occupation allemande, pour vivre, la nuit, de vraies passions.

C'est vertigineux de penser que des centaines d’hommes et de femmes se donnaient tous des rendez-vous, lesquels n'étaient jamais suivis de rencontres. Comme si l'appel était plus important que le résultat. Un appel lancé dans le gouffre, un cri qui, à lui seul, a le pouvoir de déclencher la jouissance, comme le précise le metteur en scène dans sa note intention.

L’appareil téléphonique est orange comme un soleil dans la nuit noire, ponctuée d’arabesques lumineuses qui se déploient comme des broderies sur un ciel de lit gonflé comme la voile d'un bateau. Comment rêver cadre plus romantique pour un amour hautement utopique ?

L'histoire de cet amour s’étale sur trois ans. D’elle, on apprendra qu'elle a vingt-six ans, et qu'elle est leucémiques. On saura juste l’initiale de son prénom. Vous aurez deviné qu’il s’agit d’un F … puisqu’il n’y a pas de hasard. De lui, qu’il se déplace à bicyclette. D’eux, qu’ils se défient au jeu de la mort … et des grands sentiments.

Au fil des conversations, la personnalité de la femme s’esquisse. Elle . Elle donne rendez-vous à son correspondant, mais ne s’y rend pas…

Le Navire Night, de Marguerite Duras
Mis en scène par Frédéric Fage
Avec Maroussia Henrich, Lorenzo Buttigieg
Piano : Roland Conil
Scénographie : Georges Vauraz
Musique : Mathieu Rulquin

Spectacle vu le Samedi 16 juillet 2022 au Théâtre du Balcon. Article rédigé après mon retour, à partir de mes notes et des publications faites chaque jour sur la page Facebook À bride abattue, rendant compte des spectacles vus la veille, aussi bien dans le In, que le Off ou le If. Les meilleures photos de la journée étaient publiées sur mon compte Facebook Marie-Claire Poirier peu après dans la matinée. 

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)