mercredi 14 juillet 2021

CeQuiNousLie à l’Alchimique Circus pour le Festival d’Avignon Off 2021

Après un spectacle invité autour de la vie de Frida Kahlo, l’heure est venue de retourner sous le chapiteau pour CeQuiNousLie.

Le titre du spectacle est orthographié avec les majuscules intermédiaires pour signifier l’importance du lien qui unit en particulier les circassiens sur le plateau mais aussi tous les individus.

La création a eu lieu en 2019 au Pôle Cirque d’Amiens, mais la pandémie a freiné la programmation de ce spectacle, mis en scène par Clément Victor à partir de toutes les idées partagées collectivement dans la troupe.

Ce projet phare est conçu comme un véritable feu d’artifice circassien, qui pour autant prend à bras le corps les thématiques d’aujourd’hui qui nous tiennent à coeur : écologie, égalité femme-homme, solidarité, réalisation de soi et sens du commun… 

J’ai presque vu une centaine de spectacles de cirque contemporains, notamment au Pôle Cirque d’Antony. J’ai suivi le déroulement de celui-ci en me disant qu’il mérite amplement d’aller à Auch et d’être présenté sur les plus belles scènes. Je voudrais en rendre compte dans le détail, ce qui m’est impossible dans le marathon avignonnais. Je ne glisse ici que quelques photos des tableaux les moins difficiles à photographier depuis ma position de spectatrice.
La promesse d’allier le spectaculaire circassien à la poésie du théâtre en abordant  des thèmes contemporains tels que l’écologie, la violence de la société, le passage à l’âge adulte n’est jamais oubliée pendant les 90 minutes qui nous tiennent en haleine.
Avec des moments où la poésie ou l’humour viennent délicatement se poser. Je me souviendrai toujours de ce tableau de dressage d’humains en reprenant les codes des dompteurs de fauves illustrant mieux que tous les beaux discours la question de savoir ce que l’on faut subir aux bêtes.
Les numéros s’enchaînent dans une (très) apparente décontraction mais les risques sont énormes, notamment dans les numéros de voltige équestre et les applaudissements du public sont largement mérités.

Bravo et respect pour leur courage à Zealand Mathez (trapèze), Antoine Branche (acrobatie, voltige équestre), Louison Cancel (cerceau), Lucie Dayot (corde lisse), Alexis Debris (équilibre, acrobatie), Armand Delattre (roue cyr), Dorian Didier (manipulation d’objets portés), Ancelin Dugué (bâton staff), Hortense Godard (équilibre, contorsion), Lucy Guillou (clown acrobatique), Clara Michel (équilibre, acrobatie), Loucas Ledru (vélo acrobatique) … et au cheval Estoqué
La bande-son (signée Delphine Mathieu) est subtilement ponctuée de titres comme Les gens qui doutent, avec la reprise de Lou Gala ou Mon manège à moi d’Edith Piaf sur lequel le spectacle s’achève dans une symbolique très forte.

L’Alchimique Circus est installée au Kabarouf, Chemin des Canotiers. Implanté à Annecy dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, il propose des spectacles de cirque et de théâtre sur des thématiques en prise avec notre temps, mais sans perdre pour autant sa part d'enfance et d'émerveillement.

Il est dirigé par Clément Victor. Cet ancien du Cours Florent et de L'Ecole Supérieure d'Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg (TNS) a déjà un parcours long comme le bras. Il a travaillé avec les plus grands mais il garde une simplicité et une bienveillance sans bornes qui se ressentent quand on passe un moment en sa compagnie.

Article extrait d’une publication intitulée "Avignon le 14 juillet aux Brunes et à l’Alchimique Circus".

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés (au cours des 7 derniers jours)